Sotigui 2017 : Noufissa Benchehida succède à Mouna Ndiaye

23


Celle qui succède à Mouna Ndiaye sur le haut du podium des Sotigui Awards est une Marocaine. Elle se nomme Noufissa Benchehida. 

Noufissa Benchehida,  «A la recherche du pouvoir perdu», a trouvé sur son chemin le Sotigui d’Or 2017, ce 2 décembre 2017 à Ouagadougou. C’est sur elle en effet que le jury des Sotigui Awards a posé son regard à la place de Ibrahim Koma du Mali et Vero Tshanda Beya du Sénégal, en lice pour le trophée le plus convoité. Et il ne pouvait mieux choisir puisque le thème de l’acte II des Sotigui parle de  «l’image de la femme dans la création des films africains ».

«Sincèrement, je ne m’y attendais pas», ont été les premiers mots de  celle qui succède à la Burkinabè Mouna Ndiaye à cette deuxième édition des Sotigui. 

La comédienne, pendant son discours, a souligné la particularité de ces Awards qui mettent en lumière les acteurs et les comédiens. Elle en a remercié le promoteur, Kévin Moné, qui, avant elle, a en effet évoqué la raison fondamentale de la création de ces trophées, qui ont emprunté le nom du talentueux et renommé acteur africain, Sotigui Kouyaté. 

Dans le palmarès, Michel Bohiri remporte le Sotigui du meilleur acteur de l’Afrique de l’Ouest, pendant que Vero Tshanda Béya, pour son interprétation dans l’Etalon d’Or du dernier FESPACO, Félicité, endosse  le maillot du meilleur espoir.

Au Burkina, l’inspectrice Mouna, Samira Sawadogo, a mis  le public d’accord en remportant le trophée du même nom.   Pagnagdé Savadogo et Laure Guiré forment le couple des meilleurs acteurs féminin et masculin burkinabè.

La cérémonie a été marquée par la présence de représentants du monde de la culture et du ministre de la solidarité nationale Laure/Zongo Hien. Des Sotigui  d’honneur ont été décernés au cinéaste ivoirien Sidiki Bakaba, à l’acteur camerounais Martin Poulibe, au délégué  général du FESPACO Ardiouma Soma et au Niger, pays invité d’honneur. Rendez-vous est pris pour 2018. 

Irmine KINDA

Burkina24


Le Palmarès complet


SOTIGUI D’OR

Noufissa BENCHEHIDA, du Maroc (Albath aani asoulta almafkouda/ A la recherche du pouvoir perdu de Mohamed Ahed BENSOUDA) 


 

SOTIGUI MEILLEUR PLUS JEUNE ACTEUR

Adam Kanyama, du Burkina Faso ( MEDAN VI LEVER/TANT QU’ON VIT/ de Dani KOUYATE)

SOTIGUI MEILLEUR ESPOIR

Vero Tshanda BEYA du Sénégal (FELICITE de Alain GOMIS)          

SOTIGUI AFRIQUE AUSTRALE

Fulu MUGHONAMI de l’Afrique du Sud (AYANDA             de Sara BLECHER)

SOTIGUI AFRIQUE CENTRALE

Michael THAMSY  du Congo Brazza (GRAVE ERREUR        de Michael M’BEBELE)  

SOTIGUI AFRIQUE DU NORD

Amine ENNAJI du Maroc (A MILE IN MY SHOES/UN MILLE DANS MES CHAUSSURES) de SAID KHALLAF)

SOTIGUI AFRIQUE DE L’OUEST

Michel BOHIRI de la Côte d’Ivoire (SANS REGRET  de Jacques Gohi TRABI)

SOTIGUI AFRIQUE DE L’EST

Bobby TAMALE de l’Ouganda (THE ONLY SON     de Richard MULINDWA)

SOTIGUI ACTEUR ANGLOPHONE (GHANA/NIGERIA)

MAJID Michel du Ghana (A WOMAN IN MY HEAD de FRANK RAJAH ARASE)

SOTIGUI DE LA MEILLEURE INTERPRETATION MASULINE  BURKINABE

Pagnagdé SAVADOGO Halidou du Burkina Faso (LA FORET DU NIOLO      de Adama ROUAMBA)

SOTIGUI DE LA MEILLEURE INTERPRETATION FEMININE BURKINABE

LAURE GUIRE du Burkina Faso (LA SOURCE          de Dereck ZAMPALIGRE)

SOTIGUI DU PUBLIC 

SAWADOGO Samira/INSPECTRICE MOUNA du Burkina Faso (LA RAISON DU PLUS FORT de           HEBIE MISSA)

SOTIGUI DU MEILLEUR ACTEUR DE LA DIASPORA

MARIE PHILOMENE  NGA des Antilles (IL A DÉJÀ TES YEUX de LUCIEN JEAN BAPTISTE)

 

 

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com