Sommet du G5 Sahel sur l’initiative «Desert to Power» : les chefs d’Etat approuvent le plan global de mise en œuvre de l’initiative

63

Le président du Faso, président en exercise du G5 Sahel, Roch Marc Christian Kaboré et le président du groupe de la Banque africaine de Développement (BAD), Akinwumi Adesina ont animé un point de presse à l’issue de la rencontre entre les chefs d’Etat du G5 Sahel et le président de la BAD sur l’initiative « Desert to Power ». Les cinq chefs d’Etat ont approuvé l’initiative et félicité le groupe de la BAD.

« Le déficit énergétique est un frein au développement de nos Etats et cette initiative qui est de desservir les pays du G5 Sahel en énergie, a été appréciée positivement par tous les chefs d’Etat. Il s’agit pour 11 pays de pouvoir produire près de 10000 mégawatts d’électricité avec une priorité pour le G5 Sahel, pour plus de 1000 mégawatts », a déclaré le président Roch Marc Christian Kaboré.

Selon le président du Faso, il faudrait que « les coûts de production de l’énergie soient moins cher, accessibles aux populations, et permettent d’avoir une incidence dans les secteurs comme l’agriculture, la santé, l’éducation ainsi que la sécurité » a-t-il poursuivi. Les présidents du G5 Sahel se sont engagés à accompagner le projet qui sera effectif d’ici à 2030. « Nous aurons également une task-force qui sera mise en place pour conduire l’ensemble du projet. Nous avons aussi demandé que le programme de mise en œuvre puisse être décliné très bientôt », a ajouté le président Kaboré. Pour lui, c’est aussi l’occasion pour le secteur privé de participer activement à cette initiative dans sa phase de confection des plaques solaires.

Pour l’initiative « Desert to Power », les études seront financées par la BAD à hauteur de 20 millions de dollars pour un montant global de plus de 140 millions de dollars. Le reste du budget pourra être assuré par les partenaires qui ont adhéré au projet depuis Biarritz lors du sommet du G7. « Le président Kaboré a eu un engagement exceptionnel à Biarritz qui a convaincu de nombreux présidents présents du G5 Sahel qui se sont engagés à accompagner l’initiative », a ajouté le président du groupe de la BAD.

Akinwumi Adesina, a également rappelé qu’il faut retenir trois volets importants dans cette initiative : « l’engagement des chefs d’Etat dans la réglementation de l’énergie, l’implication du secteur privé et la création des emplois car il n’est pas question d’importer du matériel dans le cadre de la mise en œuvre de l’initiative » a conclu le président de la BAD Akinwumu Adesina.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Source : Fasozine.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici