Solenzo : Et si on parlait des factures impayées à la SONABEL ?

50

Solenzo : Et si on parlait des factures impayées à la SONABEL ?

Ce que nous savons, c’est que l’histoire remonte à la crise de la Coopérative d’Electricité de Solenzo (COOPELSO) qui a secoué la ville en juin et juillet 2016. Les populations en son temps s’étaient opposées à toutes les prestations de cette structure qui gérait la fourniture en électricité avec beaucoup d’insuffisances. En effet avec la COOPELSO toute la ville n’était pas couverte et la fourniture était limitée dans le temps. Toute chose qui limite sérieusement les activités socio-économiques. En plus, la gestion financière du bureau exécutif était décriée.

Les populations exigeaient l’arrivée de la SONABEL en lieu et place de la COOPELSO. Sous la forte pression, les autorités ont accédé à la requête et des installations SONABEL ont été faites en août. Mais là encore les choses ne sont pas meilleures puisque nous ne voyons aucune extension pour de nouveaux demandeurs. Pire encore ce sont les installations défectueuses de la COOPELSO qui servent de relais pour celles de la SONABEL. Aussi on se pose la question suivante : mise à part la fourniture 24/24, quel est le véritable changement ? Donc la lutte continue pour les populations qui attendent vivement l’extension pour que tout Solenzo soit servi.

Ainsi, dès le 3 septembre 2016, la commune de Solenzo était alimentée par la SONABEL à la satisfaction générale des populations. Mais une épineuse équation était en suspens : qui va gérer les factures de la nouvelle structure ? Les populations ne voulaient pas que les factures SONABEL soient encaissées par les responsables de la COOPELSO qui étaient décriés partout alors que la SONABEL n’a pas prévu des guichets de recouvrement. Donc, dès les factures de septembre et octobre, les consommateurs étaient réticents à les payer dans les guichets COOPELSO.

Une bonne partie des consommateurs a catégoriquement refusé de s’acquitter tant que c’est le guichet COOPELSO qui encaisse. Du coup, l’émission et la distribution des factures qui étaient assurées par des bénévoles de la COOPELSO étaient interrompues à partir de novembre 2016. Depuis novembre 2016 donc, les consommateurs d’électricité de Solenzo ne reçoivent pas de factures et ne savent pas à qui s’adresser. Aussi les inquiétudes sont multiples chez tout le monde et on entend les questions suivantes :

Solenzo : Et si on parlait des factures impayées à la SONABEL ?  Jusqu’à quand durera cette situation ?
Solenzo : Et si on parlait des factures impayées à la SONABEL ?  Quelles seront les modalités de paiement des cumuls de factures ?
Solenzo : Et si on parlait des factures impayées à la SONABEL ?  N’allons-nous pas assister impuissants un jour à l’arrêt de cette consommation impayée ?
Solenzo : Et si on parlait des factures impayées à la SONABEL ?  Est-ce une faveur que l’Etat fait aux habitants de Solenzo ?
Solenzo : Et si on parlait des factures impayées à la SONABEL ?  Que font les autorités locales et nationales face à cette situation ?

Autant de questions sans réponses chez les consommateurs. Ce qui peut susciter des commentaires ce sont les modalités de paiement des factures cumulées encore que les montants ne sont pas connus. Si nous prenons le cas des agents de l’Etat qui bougent beaucoup, en cas d’affectation est-ce le nouveau locataire qui paie ? Est-ce le propriétaire qui devra payer pour celui qui est parti ? En tout cas, cette situation de consommation d’électricité sans facture inquiète beaucoup les populations de Solenzo et mérite que des solutions définitives soient trouvées. Les autorités doivent se pencher avec le maximum de sérieux sur le sujet. Car tout compte fait, les populations ne se sentent pas responsables de cette situation et n’entendent pas être un jour victimes de décisions non consensuelles prises loin d’elles.

David Demaison Nébié
Lefaso.net

Lefaso.net