SNI 2015 : un bilan positif, selon les organisateurs, et RDV en 2016 pour « TIC et développement durable »

204


Ce jeudi 29 octobre 2015 s’est tenu à Ouagadougou une Assemblée générale des composantes de la Semaine Nationale d’Internet (SNI 2015). Cela a été l’occasion pour les organisateurs de procéder à l’adoption du bilan de la SNI 2015 et du cahier de charges de la SNI 2016. Un bilan positif, affiche les organisateurs.

D’entrée, Allassani Ouédraogo, Conseiller Technique et représentant le ministre du développement de l’Economie Numérique et des Postes (MDENP) a relevé l’unanimité qui se dégage sur les réelles opportunités que représentent les TIC pour les pays africains. C’est ce qui a motivé le gouvernement pour l’institution de la SNI. Selon ses propos, il s’agit d’une manifestation annuelle à caractère nationale qui vise de nombreux objectifs, dont la promotion et la vulgarisation de l’Internet et des autres technologies de l’information et de la Communication.

La régularité du salon, avant tout !

Selon le rapport de synthèse de la SNI 2015, présenté par Jean Claude Nanéma, chef de département de l’organisation et de la communication au MDEPN, il est ressorti que toutes les activités consignées dans le cahier de charges ont été réalisées. Au-delà de ces activités, on note la réalisation d’autres initiatives comme la deuxième édition de la JFTIC, le lancement du premier point d’échanges Internet au Burkina par l’association BFIX. Le rapport fait ressortir aussi une forte campagne de communication qui a permis d’informer, de sensibiliser et d’inviter de nombreux partenaires, la population et l’ensemble des acteurs à une participation aux différentes activités de la semaine. Toutefois, la 11ème édition de la SNI a connu des difficultés, dont la mise en place tardive du comité d’organisation et des jurys, l’accord tardif des parrainages des activités, l’inscription tardive des exposants, le choix tardif des lauréats aux prix spéciaux et le faible débit de connexion Internet au SITICO. Enfin, le report de la cérémonie d’ouverture. Au niveau des finances, on note que le budget était prévu à 113.600.000 F CFA et a finalement été exécuté en recettes à 102.050.000F et en dépenses à 11.404.953f Cfa, soit un déficit de 11.404.953 F CFA.
« TIC et développement durable »…

Pour le projet de cahier de charges de la 12ème édition de la SNI 2016, les premiers responsables du MDENP ont retenu pour thème « TIC et développement durable ». Il s’agit d’un enjeu transversal, puisqu’il s’agira de concilier développement durable et TIC, chose qui n’est pas aisée, puisque ces dernières ne sont généralement pas pensées pour le long terme, explique les concepteurs. C’est pour cela que le présent thème a été retenu pour sensibiliser et interpeller les collectivités, entreprises, ONG, et individus sur le potentiel des TIC dans l’atteinte des objectifs du développement durable. Et, pour être en phase avec la célébration de la journée mondiale de société de l’information, instituée par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), la 12ème édition de la SNI se tiendra du 13 au 20 mai 2016. Les mêmes activités de la précédente édition sont retenues pour l’édition 2016.

Armelle Tapsoba

Bayiri.com