SICOT 2020:  Rendez-vous du 30 au 31 janvier à Koudougou

32

La deuxième édition du Salon  International du Coton et du textile (SICOT), aura lieu  les 30 et 31 janvier 2020 à Koudougou. Le ministère du commerce a, en prélude de l’activité, fait le point de l’organisation  et précisé ses objectifs ce 13 janvier 2020.

« Production et transformation du coton : moteurs d’industrialisation et de croissance économique pour les Etats Africains ». C’est autour de ce thème que se tiendra la 2e édition du SICOT. Avec pour objectif global, mettre en valeur le secteur du coton et du textile et faire du Burkina, le carrefour par lequel se dégagent les solutions majeures pour le développement de la chaîne de valeur du coton et du textile en Afrique. Le SICOT  se veut une plate-forme d’échanges et de réflexion.

Placé sous le très haut patronage du Président Roch Marc Christian Kaboré et le parrainage de Akinwumi Adesina, Président du Groupe de la Banque Africaine de Développement, le SICOT  a un budget de 455 milliards de F CFA. Selon le ministre du commerce “la contribution du ministère est de 20 millions de F CFA. Le reste a été mobilisé par    les sponsors et l’ensemble des partenaires”.

Le pays invité d’honneur du SICOT 2020, qui attend 1500  participants constitués de décideurs politiques, d’experts, d’industriels et despartenaires techniques et financiers, est la  Turquie. A en croire le ministre Harouna Kaboré, ce choix se justifie par les relations diplomatiques et économiques,  surtout en matière de textile, qu’entretient le Burkina avec la Turquie.

Au cours du SICOT, les activités qui seront menées sont, entre autres, une conférence inaugurale, cinq panels autour de diverses thématiques, des rencontres d’affaires B to B et des expositions professionnelles avec des nuits du SICOT pour promouvoir la mode vestimentaire africaine.

Usine Faso Fani, labellisation…

Dans le cadre du SICOT, il se tiendra la 7e réunion ministérielle de coordination des 4 pays co-auteurs de l’initiative sectorielle en faveur du coton (C-4)-Bénin, Burkina, Mali  et Tchad. La première usine d’égrenage de coton biologique d’Afrique de l’Ouest, dont les travaux de construction ont été lancés le 27 septembre 2018 en marge de la 1re édition du SICOT, sera également inaugurée.

Le ministre du commerce a par ailleurs évoqué la question du projet de labellisation des produits du terroir dont le Faso Dan Fani, le  beurre de Karité, le chapeau de Saponé et les cuirs et peaux de Kaya.

“Pour la labellisation du Faso Dan Fani, on note la protection effective du label Faso Dan Fani et de 4 catalogues de motifs (400 motifs constitués de l’ensemble des motifs des 13 régions du Burkina) déposés auprès de l’OAPI, matérialisée par la réception des certificats d’enregistrement ainsi que la validation par l’OAPI du dossier d’extension de la protection du Label Faso Dan Fani  à l’international”, précise Harouna Kaboré .

Le logo du Faso Dan Fani est une marque bien protégée”, a assuré le ministre qui ajoute que des sensibilisations seront organisées pour permettre le port de ladite tenue dans les écoles.

Alice  Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24

 

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici