Service énergétique de qualité : Des journalistes et communicateurs s’activent

27

Les Journalistes et communicateurs pour les énergies renouvelables et le développement (JED) a annoncé la tenue de la 4e édition des Journées des acteurs de la communication sur les énergies (JACE). Celles-ci sont prévues se tenir les 27 et 28 décembre 2017. Il s’agira pour cette OSC, de mener la réflexion sur le rôle que peuvent jouer les acteurs de la société pour un meilleur accès des populations aux services énergétiques de qualité.  

Après 56 ans d’indépendance, le Burkina Faso n’est pas indépendant sur le plan énergétique. Le taux d’électrification est de 19%. Il est de 3% en milieu rural. Seuls 2% des Burkinabè ont accès à l’électricité pendant que 82% restent dépendants de la biomasse avec toutes les conséquences néfastes que cela comporte en termes de santé des populations, de destruction de l’environnement et de contraintes au développement durable.  

C’est dans ce contexte de pauvreté énergétique  préoccupante que le président Roch Kaboré s’est engagé en 2015 à porter  à 85% d’ici à 2020 le taux couverture électrique du pays et à doubler le nombre des abonnés de la SONABEL 500 000 à 1 000 000. Il a pris également l’option de la transition énergétique vers les énergies renouvelables, avec un accent particulier mis sur l’énergie solaire.

Selon Grégoire Bazié, Président de la JED, « tous ces engagements présidentiels ne peuvent connaître leur pleine réalisation sans cette veille citoyenne que nous devons assurer en tant qu’acteurs de la société civile, en tant qu’acteurs des médias ». Ainsi se justifie la tenue de la 4e édition des Journées des acteurs de la communication sur les énergies (JACE) les 27 et 28 décembre 2017.

Pour la 4e édition des JACE, le thème qui a été retenu est : « Place et rôle de la société civile dans la promotion des énergies renouvelables au Burkina Faso » avec pour menu, des panels avec des représentants de la société civile, une exposition photos et une visite de terrain. La centrale photovoltaïque de Zagtouli est ciblée à cet effet.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com