Semaine africaine de la microfinance : Une formation pour renforcer les capacités d’incubateurs ouest-africains

38
Semaine africaine de la microfinance : Une formation pour renforcer les capacités d’incubateurs ouest-africains

L’Appui au développement autonome (ADA) a organisé, en collaboration avec United Nations Capital Development Fund (UNCDF), une session de formation pour renforcer les capacités d’incubateurs, en marge de la quatrième Semaine africaine de la microfinance qui se tient du 21 au 25 octobre 2019. Cette formation, qui s’est tenue le lundi 21 octobre 2019, a connu la participation d’une vingtaine d’incubateurs de l’Afrique de l’Ouest et particulièrement du Burkina Faso.

Dans le cadre de la quatrième édition de la Semaine africaine de la microfinance (SAM), United Nations Capital Development Fund (UNCDF), en collaboration avec Appui au développement autonome (ADA), a organisé une session de renforcement des capacités au profit d’une vingtaine d’incubateurs. Il s’agit d’incubateurs de la sous-région ouest-africaine, particulièrement du Burkina Faso, avec lesquels UNCDF et ADA souhaitent travailler dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’appui à la résilience économique et climatique des populations du Burkina Faso, à travers les innovations financières et digitale (PARI). C’est pourquoi, le coordonnateur terrain à l’UNCDF, Salfo Ouédraogo, parle de session de recensement et de recrutement d’incubateurs avec lesquels UNCDF et ADA comptent travailler dans le cadre du PARI.


UNCDF et ADA sont parmi les principaux organisateurs de la quatrième Semaine africaine de la microfinance à Ouagadougou, un évènement majeur qui connaît la participation de plus de 800 personnes qui sont des décideurs, des institutions de microfinance, des donateurs et d’autres partenaires qui opèrent dans la microfinance. Plusieurs thématiques seront abordées au cours de la semaine, parmi lesquelles la formation des incubateurs. Pour cette thématique, Dominique Owekisa, chargé de projets chez ADA, explique qu’il s’agira de l’évolution et du rôle des incubateurs dans l’appui des jeunes entrepreneurs, c’est-à-dire la problématique du modèle économique autour des incubateurs.

Il ajoute que ce sont des experts venus du Nigéria et d’ailleurs pour un partage d’expériences, de défis et de problèmes que les incubateurs rencontrent un peu partout, pour pouvoir anticiper leur croissance au Burkina Faso et dans d’autres pays de la sous-région. L’intérêt de travailler avec les incubateurs, selon lui, c’est de voir émerger des entrepreneurs viables et capables de lever des fonds de financement sur le marché de la finance, parce que le corps de leur métier est le développement de l’accès au financement, surtout pour les jeunes.


Bintou Diallo, promotrice de l’incubateur Afrika tomorrow CreaHup et participante à la session, explique que la formation du jour est essentiellement basée sur la durabilité des incubateurs. Il existe, depuis un certain temps, une prolifération des incubateurs au Burkina. Et il va falloir, selon elle, de mettre l’accent sur la durabilité, pas seulement pour les incubateurs, mais surtout pour les incubés. Les cinq premières années des entreprises sont les plus difficiles pour elles et au Burkina Faso, plus de 80% des entreprises meurent avant cet âge, explique Bintou Diallo.

D’où la nécessité de consolider les capacités des structures qui encadrent ces entreprises pour qu’elles soient techniquement et financièrement indépendantes pour pouvoir mener à bien la tâche d’incubateur. La formation est donc la bienvenue, selon Bintou Diallo, parce que les incubateurs sont confrontés pour la plupart, à un moment donné, au souci de durabilité et de modèle économique. Au cours de la SAM, l’occasion leur sera donnée de mettre en pratique ce qu’ils auront appris et de nouer des partenariats, a-t-elle appuyé.

En rappel, UNCDF et ADA sont des organismes internationaux qui s’intéressent à l’inclusion financière. L’UNCDF est le fonds d’équipement des Nations unies et ADA une organisation créée en 1994 au Luxembourg, financée essentiellement par le Luxembourg.

Etienne Lankoandé

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici