Santé sexuelle et reproductive : La bande dessinée « Téné et Ali. La première fois » lancée à Ouagadougou

124

Santé sexuelle et reproductive : La bande dessinée « Téné et Ali. La première fois » lancée à Ouagadougou

Le sujet de la santé de la reproduction des adolescents et jeunes (SSRAJ) et spécifiquement de la planification familiale constitue une préoccupation sous régionale et des pays de premier plan depuis la tenue de la conférence de Ouagadougou sur le thème « Population, planification familiale et développement : L’urgence d’agir », en 2011. Afin d’apporter sa pierre, le Bureau pays d’EngendeHealth a développé une bande dessinée (BD) à l’intention des jeunes et adolescents. Et ce, dans le cadre du Projet Agir pour la Planification Familiale (AgirPF).

Santé sexuelle et reproductive : La bande dessinée « Téné et Ali. La première fois » lancée à Ouagadougou
Les participants s’engagent à promouvoir les messages véhiculés par la BD en vue d’un changement comportemental et social en matière de SSRAJ au Burkina Faso

Avec le soutien financier de la mission de l’USAID/Afrique de l’Ouest, à travers le Bureau Régional de Santé. Cette bande dessinée générique a été contextualisée par le Bureau Pays d’AgirPF du Burkina Faso sous l’intitulé « Téné et Ali. La première fois ». En plus du scénario de la Bande Dessinée, elle contient des informations utiles sur la santé sexuelle et reproductive des jeunes et adolescents

Cela a été possible grâce à la franche collaboration avec le mouvement d’Action des Jeunes de l’Association Burkinabè pour le bien-être familial (ABBEF) et le Centre d’Education et de Formation Intégré des Sourds et Entendant (CEFISE). Le lancement officiel du chef d’œuvre a eu lieu le jeudi 20 avril 2017, à Ouagadougou, sous la présidence de la directrice de la santé de la famille, Dr Fatoumata Ouattara. Marquant du coup, la première étape du processus de mise en route de la bande dessinée au Burkina Faso. Les temps forts de l’évènement ont été la présentation scénique des séquences de la BD suivie de la remise d’exemplaires du BD.

« L’initiative du projet AgirPF a été très favorablement accueillie par le ministère de la santé qui a commis le Bureau Santé des jeunes et Adolescents de la Direction de la Santé et de la Famille (DSF) pour assurer le lead de cette activité », a déclaré Dr Ouattara. Elle a saisi l’occasion de cette manifestation pour féliciter les acteurs de la bande dessinée pour cet effort particulier de traduction de la BD en langue de signe accessible aux jeunes vivant en situation de handicap auditif. Par ailleurs, elle les a invités à saisir l’opportunité qui leur est donnée afin de participer activement à la promotion de la Bande dessinée « Téné et Ali. La première fois » pour l’encrage de la planification familiale au Burkina Faso.

Santé sexuelle et reproductive : La bande dessinée « Téné et Ali. La première fois » lancée à Ouagadougou
Le représentant de l’USAID, Dr Bakary Traoré : « Le succès des projets que vous portez sera un des signaux forts des efforts de coopération et d’amitié que les USA entretiennent avec ce vaillant peuple du Burkina Faso

Le représentant de l’USAID, Dr Bakary Traoré, a embouché la même trompette : « Je voudrais vous inviter à saisir cette opportunité qui nous est donnée afin de démontrer que vos organisations méritent la confiance de l’USAID et du peuple américain ». « Le succès des projets que vous portez sera un des signaux forts des efforts de coopération et d’amitié que les USA entretiennent avec ce vaillant peuple du Burkina Faso », a-t-il ajouté.

Il a par ailleurs dressé un tableau peu reluisant de la croissance très rapide de la population burkinabè. « Les personnes de moins de 15ans représentent 48% de la population du Burkina Faso et 32% de celle de l’Afrique Occidentale », a-t-il indiqué. Face à cette situation critique, 9 pays d’Afrique de l’ouest francophone se sont engagés en 2011, à travers le partenariat dit de Ouagadougou, à recruter un million de femmes additionnelles utilisatrices de méthodes contraceptives modernes à l’horizon 2015.

En rappel, le projet AgirPF soutient la mise en œuvre des plans nationaux de repositionnement de la planification familiale de cinq pays francophones (Burkina Faso, Cote d’ivoire, Mauritanie, Niger et BF) d’Afrique de l’Ouest. Il intervient spécifiquement dans les zones urbaines et péri-urbaines de ces cinq pays en collaboration avec les Organisations de la Société Civile (OSC). Le projet travaille étroitement avec le ministère de la santé et autres partenaires locaux des pays suscités afin de réaliser l’accroissement de la demande ; l’amélioration de la qualité de l’offre et celle de l’environnement.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Lefaso.net