Santé : Le SYNTSHA appelle le gouvernement au respect du protocole d’accord du 13 mars 2017

124

Santé : Le SYNTSHA appelle le gouvernement au respect  du protocole d’accord du 13 mars 2017

À ce jour, selon Pissyamba Ouédraogo, secrétaire général du SYNTSHA, les préoccupations des travailleurs de la santé humaine et animale, mentionnées dans le protocole d’accord gouvernement-SYNTSHA du 13 mars 2017, s’articulent autour de trois points. Il s’agit notamment de l’amélioration des conditions de travail (manque d’équipements pour les formations sanitaires et vétérinaires pour l’accomplissement de leur mission), la remise en cause des droits démocratiques et sociaux par le gouvernement à travers plusieurs actes tant sectoriel que global.

Santé : Le SYNTSHA appelle le gouvernement au respect  du protocole d’accord du 13 mars 2017A ce sujet, le syndicat est revenu sur les cas de répression de ses militants à pouytenga pour faits de grève, les tracasseries et intimidations lors des luttes. Quant au troisième point, il est relatif aux questions de carrières et de rémunérations. À ce niveau, le SYNTSHA a souligné qu’il y a un blocage dans l’élaboration des statuts particuliers.
« À la veille de notre dernière lutte, le ministre de la Santé avait annoncé à la radio et à la télévision nationale, la résolution de certains problèmes de carrière et de rémunération pour juin 2018, mais il n’en est rien », confie Pissyamba Ouédraogo, secrétaire général du SYNTSHA. Face à une telle insatisfaction, le SYNTSHA avait entamé l’ « opération caisses vides » et une grève les 23 et 24 mai derniers. Une grève qui, selon le secrétaire général du syndicat, n’a pas donné lieu à une avancée significative.

Un bilan négatif

Santé : Le SYNTSHA appelle le gouvernement au respect  du protocole d’accord du 13 mars 2017Revenant sur le bilan de la mise en œuvre du protocole d’accord gouvernement-SYNTHSA dressé le 6 mars 2018 entre une délégation du gouvernement et celle du SYNTSHA, Pissyamba Ouédraogo dit en tirer un bilan « négatif ». Et pour une satisfaction de ses revendications, le SYNTSHA entend poursuivre la lutte à travers la dénonciation et la condamnation de l’absence de dialogue du gouvernement. Le syndicat entend également défendre ses droits démocratiques et sociaux.

En attendant la satisfaction de sa plateforme revendicative, le syndicat exige du gouvernement, l’instauration d’un dialogue franc et favorable à la résolution de leurs préoccupations.

Milaine Tiendrebeogo
LeFaso.net

Lefaso.net