Santé au Burkina: Vers l’opérationnalisation de l’Observatoire national des ressources humaines

35

Le Burkina Faso veut rendre opérationnel son Observatoire national des ressources humaines en santé créé par arrêté ministériel depuis 2009. Il s’agit en fait d’une plateforme d’échanges sur la production et le partage de l’information en vue de soutenir la politique des ressources humaines en santé au niveau national.

Les acteurs du Ministère de la santé et leurs partenaires organisent, ce vendredi 9 novembre 2018 à Ouagadougou, un atelier de validation de l’Arrêté N° 2009-103/MS/CAB du 18 mai 2009 portant création, attributions, organisation et fonctionnement d’un observatoire national des ressources humaines en santé. Selon les organisateurs de l’atelier, le niveau de représentativité étant si élevé, des lourdeurs administratives ont été enregistrées, ainsi que des dysfonctionnements dans la mise en place de l’outil.

Le Directeur des ressources humaines du ministère de la santé, El Hadj Adama Sawadogo, a expliqué que l’opérationnalisation de cette plateforme d’informations sera bénéfique au « Pays des Hommes intègres ». « L’objectif de cet atelier est de valider l’Arrêté qui va mettre en place l’organe qui pilotera l’Observatoire national des ressources humaines en santé du Burkina Faso. Il s’agit de travailler à rendre beaucoup plus opérationnel l’Arrêté qui avait été pris en 2009 », a-t-il soutenu.

Maillon essentiel de tout système de santé performant…

Il a défini cet observatoire comme étant une plateforme d’information sur l’ensemble des informations liées aux ressources humaines du point de vue de la production, de la formation, de la répartition, et éventuellement de tout ce qu’il y a comme étude en lien avec les ressources humaines. Si ce réseau collaboratif est mis en place, le système sanitaire du pays sera, assure-t-il, à un niveau d’information assez élevé sur le plan mondial, tout comme certains pays de la zone Afrique.

Pour le Représentant du Secrétaire général du Ministère de la santé, Fulgence D. Toni, cet atelier de validation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de développement sanitaire (PNDS 2011-2020) dont les ressources humaines constituent l’un de ses piliers stratégiques. « La dynamisation de l’observatoire national des ressources humaines s’inscrit également en droite ligne du Plan national de développement économique et social (PNDES) », a indiqué ce chargé d’étude au Ministère de la santé.

Il a fait comprendre qu’il s’agit d’une instance d’appui à la prise de décision en matière de ressources humaines en santé et non une structure supplémentaire. « Ce qui explique la satisfaction que je ressens de voir ce jour notre pays compter parmi les Nations qui sont dans cette dynamique pour faire face à la crise sur les ressources humaines en santé, car l’on ne pourrait atteindre les Objectifs du développement durable sans disposer de ce maillon essentiel de tout système de santé performant », a-t-il déclaré.

Noufou KINDO

Burkina 24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com