Révolution agricole africaine: Libreville en creuset

29
Photo utilisée à titre d'illustration

Après le succès qu’a connu la précédente édition de Africa Agri Forum, AAF 2018 marquée par la « Déclaration de Libreville » qui a été adoptée par l’ensemble des trois cent participants, et a recueilli l’adhésion et l’appui des gouvernements représentés, une nouvelle édition se prépare dans la capitale gabonaise pour les 20 et 21 novembre prochains.

Parmi les axes phares de cette déclaration, l’appel fait aux gouvernements de se rapprocher de la jeunesse pour qu’elle se mobilise et apporte son énergie à redynamiser les zones rurales africaines, l’appel aux états pour produire les statistiques fiables et nécessaires à la visibilité des investisseurs et primordiales à l’introduction de l’AgriTech ainsi que l’invitation à une mobilisation générale pour l’accélération de la mise en place du PDDAA par les divers pays de l’Union Africaine face aux défis de l’urgente transformation agricole. AAF a également été l’occasion de nouer des partenariats et de renforcer le networking entre les différents écosystèmes des secteurs agricole et agro-alimentaire, dans un esprit de coopération sud-sud et nord-sud.

Fort de ce succès, la 6e édition du Forum sera organisée pour la deuxième année consécutive à Libreville afin de confirmer le rôle central que joue le Gabon en tant que Hub émergent régional du secteur agricole. Cette édition permettra non seulement à plus de 400 acteurs publics et privés du secteur agricole, aux organisations internationales, bailleurs de fonds et investisseurs de plus de 30 pays de faire un état des lieux des avancées réalisées depuis l’édition précédente mais également d’aborder un ensemble de sujets cruciaux pour l’avenir du secteur agricole et agroalimentaire

Source : Camerounweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici