Restitution des biens culturels burkinabè : Une équipe de 6 experts nationaux mise sur pied

40

Le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme a procédé ce jeudi 7 novembre 2019 à Ouagadougou, à l’installation de 6 experts nationaux pour l’élaboration d’une stratégie nationale de restitution des biens culturels burkinabè se trouvant en France.

L’installation de 6 experts nationaux a eu lieu suite à un atelier d’échange sur l’élaboration de plans de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. C’était en présence du directeur de cabinet du ministre de la culture, Nestor Kohoun, du directeur général du patrimoine culturel, Vincent Sedogo, et des agents dudit ministère.

Vincent Sedogo a expliqué les enjeux de la mise en place de ce comité d’experts. « La question de retour des biens culturels ne concerne pas que notre pays. Elle est aussi un long processus qui nécessite une synergie d’actions et l’implication de plusieurs catégories d’acteurs en vue de faire des propositions à même de mener ce projet à bon terme », a-t-il déclaré. 

Créer les conditions de la restitution

Nestor Kohoun, représentant du ministre, a quant à lui félicité au nom du ministre Abdoul Karim Sango le groupe choisi pour l’élaboration de la stratégie nationale de restitution des biens culturels burkinabè se trouvant dans les institutions patrimoniales en France. Pour lui, l’installation de ce comité n’est pas fortuite. « Ce qui nous coûte le plus cher, c’est notre patrimoine. Comme le président l’a dit, c’est une partie de nous-mêmes qui se trouve à l’extérieur. Une partie qui peut éclairer les recherches, qui peut donner des réponses à des questions et une partie qui peut amener la jeune génération à savoir notre origine », a-t-expliqué.

Le président du comité d’experts, Pr Jean Célestin Ky s’est également exprimé sur les nouveaux défis à relever. « Ils s’agira pour le comité de se réunir autour d’un calendrier et d’un chronogramme de travail. Il nous faut nous retrouver pour voir concrètement quoi faire. Les défis majeurs, c’est d’indiquer les voies et moyens par lesquels  le Burkina Faso pourra demander la restitution de ses biens culturels se trouvant dans les institutions patrimoniales françaises », a-t-il fait comprendre.

En rappel, le projet de restitution des biens culturels burkinabè se en France intervient suite à la déclaration du président français Emmanuel Macron lors de de sa visite le 28 novembre 2018 à Ouagadougou. « Je veux que d’ici 5 ans, les conditions soient réunies pour des restitutions temporaires ou définitives du patrimoine africain en Afrique » avait-il déclaré lors de sa visite.

Djamila DIALLO (Stagiaire)

Burkina 24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici