Rencontre ministre de la communication-DCPM : Des échanges pour donner plus de visibilité à l’action du gouvernement

54

Le ministre de la communication et des relations avec le parlement, Rémis Fulgance Dandjinou a échangé, ce mardi 11 avril 2017 à Ouagadougou avec les directeurs de la communication et de la presse ministérielle (DCPM).

Comment donner plus de visibilité aux actions des différents ministères et par ricochet à la communication gouvernementale? Tel était l’objectif de cette réunion au cours de laquelle le porte-parole du gouvernement a formulé un certain nombre de recommandations à l’endroit des DCPM. Il a exhorté les DCPM à mettre l’accent sur la communication de leur ministère, à travailler de concert avec le Service d’Information du Gouvernement (SIG) afin que l’action gouvernementale soit plus visible, d’optimiser les activités des ministères sur les réseaux sociaux, facebook notamment et d’amener les ministres à s’exprimer dans les langues nationales surtout lorsqu’ils se déplacent à l’intérieur du Burkina Faso.

« Le SIG a pris des dispositions pour permettre le passage aux ministres qui le souhaitent de s’exprimer sur des préoccupations concernant leur département ministériel au niveau de certaines émissions interactives », a ajouté le ministre de la Communication et des relations avec le parlement.

Tout en saluant l’initiative du ministère de la Communication, les DCPM ont chacun, égrené les difficultés qu’ils rencontrent dans l’accompagnement de l’action gouvernementale. L’un des obstacles majeurs à leurs actions, c’est le manque de ressources financières au niveau de leurs directions respectives. Ils ont donc plaidé afin que les directions de la communication et de la presse ministérielle soient dotées de budget autonome à même de leur permettre d’assurer leurs missions.

En outre, la dette des ministères envers les medias de service public (RTB et Sidwaya) ne facilite pas le travail des DCPM. Les responsables des deux medias, qui ont pris part à cette rencontre ont souligné que la RTB et Sidwaya étant des EPE, ils ont besoins de ressources financières pour assurer leur fonctionnement d’où leur souhait de voir les ministères solder leurs dettes.

Pour faciliter le paiement des factures, il a été initié un contrat plan qui entrera en vigueur en 2018 pour faciliter la couverture des activités des ministères par les organes de service public.

DCPM/MCRP

Bayiri.com