Réforme du système de rémunération des agents de l’Etat : La CSFP pour un dialogue constructif

106

La coordination des syndicats de la fonction publique (CSFP) a animé une conférence de presse, ce lundi 16 avril 2018 à Ouagadougou, sur la réforme du système de rémunération des agents de l’Etat. Elle menace de ne pas y participer si le format et le contenu restent tels.

Dans son message à la nation de la fin de l’année 2017, le président du Faso a annoncé une réforme du système de rémunération des agents de l’Etat. Pour la coordination des syndicats de la fonction publique (CFSP), si l’esprit de cette rencontre est à saluer, son format et son contenu par contre posent problème. Elle a exprimé son inquiétude au cours d’une conférence de presse le lundi 16 avril 2018 à la bourse du travail, à Ouagadougou.

Selon le porte-parole de la CSFP, Souleymane Badiel, au-delà de toute attitude subjective et corporative, le processus envisagé via un format d’une rencontre réunissant à la fois le gouvernement, les syndicats et des forces vives de la Nation ne peut être la voie appropriée pour une discussion sereine et à même d’offrir un cadre convenable de défense des intérêts des travailleurs. Il a ajouté que si le gouvernement s’entête à aller dans ce sens, les syndicats se donneront les moyens de défendre leur position.

« Au cas où l’exécutif maintient le contenu des discussions axé sur le système de rémunération des agents public, il est impératif que le format soit réduit au gouvernement et aux organisations syndicales (…). Dans un second cas, s’il maintient la dynamique d’une conférence comprenant les forces vives de la nation, les syndicats proposent que l’objet des débats porte sur la richesse nationale et sa gestion largement prédatrice.» A-t-il ajouté.

Pour la coordination, «la foire» que veut tenir le gouvernement a essentiellement pour but de réduire les rémunérations des agents public de l’Etat conformément aux recommandations de la Banque mondiale et du FMI.

Yssouf SANA

sidwaya.bf