Redevances TNT : « c’est beaucoup, mais ce n’est pas excessif » (Remis Dandjinou)

80

Le ministre de la Communication Remis
Dandjinou est revenu sur la redevance TNT que les chaines de
télévisions doivent payer annuellement pour que leurs programmes soient
diffusés dans la TNT. Il a donné des explications sur cette redevance au
cours d’une conférence de presse du gouvernement.

Selon le
ministre, le paiement de cette redevance estimé à 75 millions de FCFA
par an et par chaine n’a pas pour objectif d’exclure des chaines de
télévision du paysage médiatique burkinabè. « Ce n’est pas une question
d’exclusion, c’est une question de regarder la réalité en face. Il n’y a
pas de privée, il n’y a pas de public dans la TNT, Ils sont traités au
même pied d’égalité par la SBT. Nous avons discuté avec les acteurs et
nous sommes tombés d’accord sur 75 millions de FCFA ».

Il a
également expliqué que c’est la Société burkinabè de télédiffusion (SBT)
qui va assurer l’un des principaux aspects techniques dans la diffusion
des contenus sur la TNT. « Maintenant vous pouvez monter sur le
satellite pour assurer le relais sur son. Mais vous avez besoin d’être
présent dans les zones. Vous avez ensuite besoin d’avoir des pilonnes
dans les zones pour les reprendre. Quand la SBT se met en place, elle
prend ce travail à sa charge. Ça veut dire que les entreprises, les
éditeurs de service n’ont plus besoin d’assurer ce transport. Mais ça un
cout, on ne peut pas faire ça gratuitement ».

Il a souligné que
dans le programme initial, les acteurs devraient payer 300 millions pour
être sur une portée nationale. « Même la télévision nationale avec les
chaines qu’elle doit déployer (…) ça lui fera 1 milliard 200 millions de
FCFA à payer. Je ne suis pas certain que dans une situation de
compétition, elle puisse le faire. Donc nous avons discuté, nous avons
fait des propositions, les acteurs ont fait des propositions »

Source : Omegabf.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici