Recrutement de volontaires : Les forces vives de la région des Cascades favorables à l’appel du président du Faso

38
Recrutement de volontaires : Les forces vives de la région des Cascades favorables à l’appel du président du Faso

Une délégation gouvernementale avec, à sa tête, les ministres des Affaires étrangères, Alpha Barry, et celui du Développement de l’économie numérique, Hadja Fatimata Ouattara, a échangé avec les forces vives de la région des Cascades, sur la résilience locale et la cohésion sociale, ce dimanche 1er décembre 2019 à Banfora. Cette rencontre avait pour objectif d’interpeller les différents acteurs à mieux s’investir dans la préservation et la gestion des conflits communautaires en vue de la préservation du vivre-ensemble et de la cohésion sociale.

Cette assemblée générale, selon le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Alpha Barry, fait suite à l’appel du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, le 7 novembre 2019. En effet, suite à l’attaque des travailleurs de la société minière de SEMAFO, le chef de l’Etat avait lancé un appel pour le renforcement de la résilience locale et de la cohésion sociale et avait ordonné le recrutement de volontaires pour la défense de la patrie face aux nombreuses menaces terroristes.


Convaincu qu’un Burkina Faso de paix, de tolérance et d’hospitalité ne peut se construire sans l’implication et l’engagement de chaque Burkinabè dans la lutte contre les conflits communautaires et l’extrémisme violent, le président Kaboré a instruit les membres du gouvernement d’organiser, dans les différentes régions du pays, des assemblées générales afin d’échanger avec les forces vives, les sensibiliser au bien-fondé de la préservation de la paix et de la cohésion sociale. C’est donc en réponse à cet appel qu’une délégation gouvernementale composée du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Alpha Barry, et de la ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, s’est entretenue avec les forces vives de la région des Cascades.

Cette région, à l’instar de certaines autres régions du pays, connaît une situation relativement instable. C’est une zone qui n’est pas épargnée par les attaques terroristes et les conflits communautaires qui mettent à mal la cohésion sociale. A titre d’exemple, le ministre Alpha Barry a souligné la crise qui a secoué la ville de Banfora ces derniers temps. Cette crise liée à l’histoire de la chefferie de canton, a occasionné des pertes en vies humaines.


Cette situation, selon la ministre Hadja Ouattara, exige un sursaut collectif, car elle estime que « c’est ensemble que nous pourrons construire la démocratie et notre développement dans la paix ». A l’en croire, plus de 20% du budget national est consacré actuellement aux forces de défense et de sécurité alors qu’en temps normal, ce budget ne devrait pas dépasser 5%.

Dans son exposé, la ministre Hadja Ouattara a largement prôné la promotion de la paix et de la cohésion sociale pour le développement du Burkina Faso. « Les conséquences des manifestations et les affrontements entre populations et les conflits communautaires doivent interpeller l’ensemble des acteurs locaux et nationaux de notre pays sur la nécessite de renforcer les actions en faveur d’une culture de la tolérance, de la paix et de la cohésion sociale », a-t-elle laissé entendre. C’est pourquoi, elle a exhorté les forces vives de la région des Cascades à plus d’engagement dans la promotion de la tolérance et de la paix pour préserver notre cher Faso.

Elle a par ailleurs invité les Burkinabè à répondre à l’appel du président du Faso pour le recrutement de volontaires face à l’insécurité. « Ils sont invités à répondre à l’appel du président du Faso, tout en respectant les textes qui seront établis. L’objectif de ce recrutement n’est pas de créer une autre force qui peut amener des dérives. Des pays l’ont expérimenté et nous allons nous inspirer de leurs techniques pour véritablement lutter contre l’insécurité », a expliqué la ministre Ouattara.


Le chef de la délégation, Alpha Barry, embouchant la même trompette, a également invité les populations de la région des Cascades à s’impliquer davantage dans la lutte contre le terrorisme, en répondant favorablement à l’appel du président du Faso pour le recrutement de volontaires. « Il faut une forte implication de toute la population pour la défense de la patrie et pour la cohésion sociale et le vivre-ensemble. Ce ne sont pas uniquement les FDS qui doivent mener cette lutte, mais c’est l’ensemble de la population qui doit se mobiliser pour les accompagner », a indiqué le ministre Alpha Barry. Il a par ailleurs demandé à chacun de mettre l’accent sur la parenté à plaisanterie comme moyen de promouvoir la cohésion sociale.

A l’issue des échanges, les forces vives de la région des Cascades ont marqué leur adhésion à la mobilisation générale et, séance tenante, une résolution a été adoptée. Ainsi, c’est par la voix de monseigneur Lucas Sanon, évêque de Banfora, que les forces vives de la région des Cascades ont pris la ferme résolution de défendre par tous les moyens la paix et l’intégrité du territoire national et l’engagement d’œuvrer au raffermissement de la cohésion sociale, à la préservation de la cohabitation pacifique et du vivre-ensemble. L’évêque a ensuite invité la population de la région à œuvrer pour la cohésion sociale et à bannir toutes sortes de discrimination.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici