Rebranding Africa Forum : Un avocat de l’Afrique nommé André Flahaut

55

Le Rebranding Africa Forum 2017 a ouvert ses rideaux ce 6 octobre 2017 à Bruxelles en Belgique. Lors des discours d’inauguration, le ministre d’Etat belge en charge de la Fonction publique, André Flahaut, a fait part du plaidoyer qu’il mène auprès de ses « frères européens ».

L’objectif du fondateur du Rebranding Forum Africa, Thierry Hot, est de vendre l’image d’une Afrique qui rayonne et prend son destin en main. Il l’a réitéré lors de l’ouverture de la 4e édition du forum. Il a trouvé échos auprès du ministre belge en charge de la Simplification de l’administration, André Falhaut.

 

 

Lors de son intervention, a expliqué qu’il mène un combat auprès de ses pairs en Belgique et en Europe, de façon si convaincue qu’il en devient un acharnement. Celui de prendre « enfin l’Afrique au sérieux ». A l’entendre, c’est l’Europe qui sortirait perdante si elle ne révise pas la trajectoire de son tir. Extrait de son discours :

« Certains à Paris, Bruxelles ou  Londres continuent de regarder l’immense continent africain avec paternalisme et condescendance. Ils n’en finissent pas de regretter le temps des colonies. Ils oublient que ces colonies vous ont blessés, abîmés, humiliés, épuisés. Ils refusent d’admettre que la prospérité de notre société, c’est d’abord à vous, chers amis,  que nous la devons, à vos parents, à vos aïeux.

Dès lors, certains en Europe persistent à ignorer ou à minimiser le courage, la créativité, la grandeur, l’enthousiasme et le dynamisme de ceux qui travaillent à bâtir l’Afrique d’aujourd’hui. Incapables de penser au-delà  des difficultés que vous rencontrez, qui sont réelles, les nostalgiques du monde d’hier ne peuvent comprendre vos atouts, mais surtout votre force  culturelle, intellectuelle, spirituelle, en un mot, civilisationnelle.

Ne passons pas ici en Europe à côté de l’Afrique, car les Africains, vous nous attendrez pas. Vous n’attendrez pas qu’on veuille vous prêter attention. Vous n’attendrez pas qu’on daigne enfin vous accorder une  confiance qui d’ores et déjà devrait vous être acquise. D’autres,  en Asie  par exemple, ont été de longue date beaucoup plus clairvoyants qu’ici ».

Evoquant le thème de la rencontre de Bruxelles, le dividende démographique, selon André Flahaut devrait figurer dans les interrogations  de l’Afrique. Cela parce qu’il faudra qu’elle réponde à la question de l’emploi, de l’éducation, de l’alimentation et du bien-être social et économique des 4 milliards d’Africains qui habiteront en 2100 sur ses terres. 

Abdou ZOURE depuis Bruxelles

Burkina24


Photo : RAF 2017

Burkina24.com