RCA: la justice tente de ‘retrouver son renom’

39

Il flottait comme un petit air de rentrée des classes ce lundi matin à la cour d’appel de Bangui. Chacun a repris ses marques, les jurés populaires ont prêtés serment, puis la première accusée – jugée pour meurtre – a été appelée à la barre. L’avocat des victimes et de la défense demandent alors un report faute d’avoir pu consulter son dossier en amont.

Maître Anatole-Max Maïtovo, l’avocat de la Défense reconnaît que comme « on est en train de reprendre les choses », il y a « des carences, des défaillances ». Elles doivent être corrigées pour que la « justice soit vraiment saine » qu’elle puisse « retrouver son blason, son renom » et être « appliquée en tant que telle » en Centrafrique.

Une « expérience vraiment très positive »

Si « les débuts sont toujours un peu difficiles », le procureur général Eric Didier Tambo se réjouit de cette première journée. « On vient de commencer mais d’un moment à l’autre nous aurons atteint notre vitesse de croisière. Notre expérience est vraiment très positive puisque nous avons des dossiers qui sont vraiment bien ficelés. »

Dans ce pays où les institutions sont à reconstruire, cette première journée tâtonnante aura en tout cas marqué la volonté d’un retour au bon fonctionnement du système judiciaire.

CamerounWeb.com