Ramadan: Le corps diplomatique accrédité au Burkina et le chef de la diplomatie burkinabè communient autour d’un iftar

142

Le chef de la diplomatie burkinabè a organisé une rupture du jeune ce dimanche soir avec des ambassadeurs accrédités au Burkina. La majorité des ambassadeurs présents à Ouagadougou, ont pris part à la rupture du jeûne avec le ministre des affaires étrangères, Alpha Barry. Cette rupture a eu lieu à la villa ministérielle à ouaga 2000.

L’initiative de cette rupture du jeûne est du président du Faso Roch Kaboré, à en croire le chef de la diplomatie burkinabè. Et ce, pour leur témoigner sa reconnaissance pour leur engagement au raffermissement des religions, de la cohésion et en faveur de la paix et du développement du Burkina. À ce propos, une prière a été faite.

“Ce mois de ramadan a été l’un des mois où la religion ou disons la cohésion sociale du Burkina a été durement attaquée notamment à travers les attaques terroristes qui ont visé des lieux et des leaders religieux. Et nous avons tous pensé et nous avons raison de dire que ce qui s’est passé dans ce mois de mai ou de Ramadan ne ressemble pas au Burkina. Et chacun de vous à prier et nous continuons de prier”, a indiqué Alpha Barry.

Pour le doyen du corps diplomatique, l’ambassadeur du Maroc, Farhat Bouazza , ce rassemblement des ambassadeurs issus de différentes religions démontre l’attachement du Burkina à la cohésion. Et tous ont prié pour le pays.

“Que son excellence monsieur le président et son excellence monsieur le ministre des affaires étrangères nous reçoivent non seulement en tant musulmans mais également la sagesse d’inviter avec nous d’autres croyances et d’autres religions, montre ainsi toute l’ouverture et toute la sagesse que le Burkina à toujours eu envers les religions. Et pour cette soirée, que nous souhaitons être celle du destin, nous souhaitons la paix, la prospérité et le développement pour le Burkina Faso que nous aimons tous”, a-

t-il declaré.

Des représentants des communautés religieuses, des chefs d’institutions et bien d’autres autorités burkinabè ont marqué de leur présence à la rupture du jeune.

Source : Omegabf.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici