Protection des végétaux : Les bonnes pratiques d’usage des pesticides enseignées aux journalistes

88

Le ministère de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles, à travers sa direction des productions végétales a tenu un atelier de formation ce vendredi 25 octobre 2019 à Ouagadougou au profit d’une trentaine de journalistes. L’intérêt de cette formation est de renforcer les connaissances des journalistes sur la protection phytosanitaire des végétaux et faire d’eux des relais avertis des questions liées à l’usage des produits phytosanitaires.

L’agriculture burkinabè est fortement soumise non seulement aux aléas climatiques mais aussi à une forte pression parasitaire. Dans un tel contexte, protéger les cultures contre les organismes nuisibles demeure un impératif pour l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la réduction de la pauvreté, la sécurité sanitaire des aliments, la protection de l’environnement et la stimulation du développement économique.

Pour faire face aux nuisibles des végétaux, l’utilisation des produits phytosanitaires devient incontournable. Seulement, « l’utilisation de ces substances suscite de nombreuses inquiétudes au regard de leur dangerosité sur les cultures elles-mêmes, l’environnement et l’homme si elles ne sont pas appliquées à bon escient », explique le Directeur général des Productions Végétales, Pascal Soubeiga. A cet effet, le ministère en charge de l’agriculture apporte un appui technique aux producteurs pour une meilleure utilisation des pesticides.

Lire aussi👉 Pesticides dans le maraîchage : Attention, des résidus dangereux dans nos assiettes !

De l’avis de Pascal Soubeiga, la problématique de la gestion des produits phytosanitaires ne saurait être du seul ressort du ministère en charge de l’agriculture. Elle nécessite aussi le concours de tous les acteurs y compris la presse.  C’est pourquoi au cours de cette formation, des modules ont été dispensés à la trentaine de journalistes en vue de renforcer leurs connaissances sur la gestion rationnelle et sécurisée des pesticides au Burkina.


Manoé René Sanou, Chef de service Pesticide, assurant une formation aux journalistes

Ces modules ont porté sur la connaissance technique des pesticides agricoles, les risques et bonnes pratiques d’utilisation des pesticides et le cadre législatif et réglementaire du contrôle de la gestion des produits phytosanitaires. Une loi a été votée en mai 2017 et promulguée en 2018 pour mieux encadrer le secteur.

Pour mieux sensibiliser leurs diverses cibles, le Directeur général des Productions Végétales a sollicité l’accompagnement des journalistes pour la vulgarisation du cadre législatif et dans la production de contenus afin d’opérer un changement de comportement au sein des acteurs de la chaîne d’utilisation des pesticides.

Cette formation se tient à un moment où le Burkina Faso se prépare à célébrer avec la communauté internationale, l’année internationale des végétaux en 2020 conformément aux directives de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Maxime Kaboré

Burkina 24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici