Promotion de l’égalité des sexes et des droits des femmes : L’AFIBF lance officiellement ses activités

263
Promotion de l’égalité des sexes et des droits des femmes : L’AFIBF lance officiellement ses activités

L’Association des femmes innovantes du Burkina Faso (AFIBF) a animé une conférence de presse ce samedi 22 juin 22 juin 2019 à Ouagadougou, pour lancer officiellement ses activités.

Créée le 24 octobre dernier, l’Association des femmes innovantes du Burkina Faso (AFIBF) a officiellement lancé ses activités, ce samedi 22 juin. Une occasion pour la présidente, Aïcha Kaboré, de présenter son association et son programme d’activités. Selon elle, l’AFIBF est composée de quinze membres, toutes spécialisées dans un domaine donné et animées d’une seule volonté : celle de se retrouver pour partager et imaginer des réponses adéquates à la condition féminine et à l’amélioration du statut social réservé aux femmes au Burkina Faso.

Aicha Kabore, présidente de l’association des femmes innovantes du Burkina Faso

Pour la petite histoire, c’est d’un groupe WhatsApp que l’idée de créer l’association est née et s’est concrétisée avec la naissance de AFIBF, a rappelé la secrétaire générale chargée à l’information, Peggy Ouédraogo, précisant que l’innovation qu’elle compte apporter, c’est de venir en renfort et de mutualiser les efforts déjà effectués sur le terrain en matière de promotion de l’égalité des sexes et des droits des femmes.

Journalistes et sympathisants de l’AFIBF (2)

C’est pourquoi l’AFIBF se donne pour mission de mobiliser ses compétences internes et des moyens externes supplémentaires nécessaires à la protection, à l’autonomisation et à l’épanouissement de la femme et de la jeune fille à travers la promotion de la vie sociale, culturelle et économique. Et comme activités prévues, les membres de l’AFIBF entendent, entre autres, former les jeunes filles et les femmes au développement personnel, au leadership ; mener des campagnes de sensibilisation et de plaidoyer relatives aux pathologies infantiles, à la santé sexuelle et reproductive et à la lutte contre les pratiques sociales et culturelles néfastes ; faire la surveillance, la documentation et le reportage sur les cas de discriminations basées sur le sexe. Et même si les axes d’intervention sont déjà définis pour l’AFIBF, l’association compte également accompagner les efforts de l’État dans la lutte contre l’insécurité à travers son ministère de tutelle, indique Peggy Ouédraogo.

Quelques membres de l’AFIBF

Et selon Aïcha Kaboré, toutes ces actions se fondent sur des valeurs précises, en l’occurrence l’entraide entre femmes et pour les femmes. Cela passe par la production et le partage des connaissances ainsi que l’assistance aux femmes qui en ont besoin. En somme, l’AFIBF prône la non-discrimination basée sur le genre et le respect des principes fondamentaux des droits humains pour tous, dans un souci d’équité, de justice et de respect de la dignité humaine inviolable.

Yvette Zongo

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici