Projet Lighting Africa : Des bibliothèques solaires pour les élèves dans les zones non-électrifiées

94
Projet Lighting Africa : Des bibliothèques solaires pour les élèves dans les zones non-électrifiées

Le ministère de l’Energie, à travers le Projet d’appui au secteur de l’électricité (PASEL), a organisé une session de formation au profit d’acteurs de l’enseignement primaire de la région du Nord. Une cinquantaine de participants ont été outillés sur le Projet Lighting Africa. C’était ce mercredi 17 juin 2020 à Ouahigouya.

La problématique de l’énergie demeure une question primordiale pour le développement. Conscient de cette situation, le ministère de l’Energie a entrepris de nombreuses actions afin de contribuer au renforcement de l’offre énergétique au pays des hommes intègres. En vue de renforcer l’utilisation rationnelle des produits énergétiques et d’apporter un accès rapide à l’éclairage aux populations, le département en charge de l’Energie a jugé utile d’intégrer la sous-composante Lighting Africa au sein du PASEL.

Dr Jean Christophe Ilboudo, coordonnateur du projet

Cofinancé par la société Financière internationale et la Banque mondiale, le projet Lighting Africa a pour objectif de contribuer à l’accélération du développement et la commercialisation des produits hors-réseaux. Le PASEL, projet du ministère de l’Energie, voudrait apporter sa contribution à l’offre énergétique et améliorer l’efficience en matière d’énergie électrique dans notre pays. C’est pourquoi, à travers le projet panafricain Lighting Africa, des bibliothèques solaires sont progressivement en train d’être installées dans les différentes écoles du Burkina.


Améliorer les conditions d’études des élèves

Le PADEL, dans son objectif global, vise à distribuer 25 000 lampes solaires certifiées Lighting Africa dans 401 écoles du Burkina Faso. L’organisation de la formation aux enseignants répond à un double impératif, à savoir communiquer sur le projet et échanger sur le mécanisme de fonctionnement des bibliothèques solaires qui seront mises en place dans les écoles bénéficiaires, laissera entendre le directeur général de l’efficacité énergétique, Ibrahim Bélem.

Pour le coordonnateur du projet, Dr Jean Christophe Ilboudo, notre pays a obtenu une contribution de près de 86 milliards de F CFA de la Banque mondiale qui permettra au ministère de l’Energie de réaliser des centrales thermiques solaires afin d’améliorer l’accès des zones éloignées du réseau à travers l’éclairage des villages.

Dr Jean Christophe Ilboudo, coordonnateur du projet

Le directeur régional en charge de l’Education nationale du Nord, André Sayaogo, s’est dit satisfait des actions du projet. Il a laissé entendre que le projet Lighting Africa va apporter un plus dans l’acquisition des connaissances des élèves et corriger une certaine injustice en matière de distribution énergétique. Pour ce faire, il a invité les participants à s’imprégner des techniques d’utilisation et de maintenance des kits de lampes solaires pour que les élèves puissent en profiter.

André Saaogo DRENA Nord

Au cours de la session de renforcement des capacités des enseignants ciblés par le projet, il s’est agi de faire comprendre à ces derniers le concept du projet Lighting Africa qui est mis en œuvre dans une douzaine de pays africains. L’historique du projet au Burkina Faso, la gestion, le suivi-évaluation après la remise des lampes, la mise en place des bibliothèques solaires ont été les points développés au cours de la session.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yann NIKIEMA

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici