Professionnels des banques : L’heure est à la vulgarisation des cartes bancaires

43
Professionnels des banques :  L’heure est à la vulgarisation des cartes bancaires

L’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina (APBEF-B) tient, les 10 et 11 mai 2019, la première édition des Journées nationales de la monétique sous le thème « Contribution de la monétique à l’inclusion financière ». Cette première édition, placée sous le parrainage du ministre de l’Économie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré, vise à vulgariser l’utilisation des cartes bancaires.


« Sans banque solide, pas de croissance économique durable, et sans digitalisation, l’effort sera ardu », a introduit Martial Goeh-Akue, président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina (APBEF-B). Fort de ce constat, l’APBEF-B a initié les Journées nationales de la monétique dans le but de montrer aux populations burkinabè l’importance capitale que revêt l’utilisation des cartes bancaires, tant les institutions financières tendent à digitaliser leurs opérations. Ces journées de la monétique, première expérience dans la vie bancaire nationale, se tiennent sous le thème « Contribution de la monétique à l’inclusion financière ». Au programme de ces journées, il est prévu une foire commerciale, des émissions débats et une conférence publique.


L’objectif poursuivi est d’inciter les populations à utiliser les cartes bancaires comme instruments privilégiés de paiement, selon le président de l’APBEF-B, Martial Goeh-Akue. Il ajoute que le constat est qu’il y a une prédominance de l’utilisation de la monnaie fiduciaire pendant que le numérique et la transformation digitale sont au cœur des transactions financières et de la gestion financière. À ce jour, plus de 350 Guichets automatiques bancaires (GAB), 170 Terminaux de paiement électronique (TPE) et plus de 850 000 cartes bancaires sont enregistrés au Burkina. Pour le président de l’APBEF-B, l’objectif est de transiter vers une économie presqu’à 100% numérique.


L’usage des moyens de paiement numérique étant donc en pleine expansion, l’APBEF-B se donne pour devoir de contribuer à rendre accessibles, à la population, ces solutions innovantes qui participent au renforcement de la sécurité, à la lutte contre le blanchiment des capitaux et surtout à l’inclusion financière. En effet, pour Lassané Kaboré, ministre en charge de l’Économie, les moyens de paiement permettent des gains considérables aux individus et à l’économie, et il convient de les vulgariser afin de réaliser des économies d’échelle pour nos pays.

L’APBEF-B va donc œuvrer à, d’une part, sensibiliser les populations aux avantages et aux opportunités offertes par les produits de la monétique et, d’autre part, renforcer la confiance des clients des banques vis-à-vis des cartes magnétiques et des Distributeurs automatiques de billets (DAB) afin de booster leur utilisation. Des innovations majeures ont été réalisées sur ces moyens de paiement. On peut citer le passage des cartes à pistes aux cartes à puces électroniques, le paiement en ligne, les solutions sans contrat, le 3D Secure et le mobile money.

Etienne Lankoandé

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici