Prix Pierre-Castel : pour promouvoir le secteur agroalimentaire en Afrique

53

Prix Pierre-Castel : pour promouvoir le secteur agroalimentaire en Afrique

Au Prix Pierre-Castel (1re édition) initié par Le Fonds de dotation Pierre-Castel-Bordeaux, et dont le but est de promouvoir chez les jeunes africains le goût de l’initiative privée, 42 Burkinabè porteurs de projets ont pris part. Après la première phase de sélection devant un jury conjoint Brakina/CCI-BF, quatre candidats ont été retenus. Ils ont présenté, le jeudi 6 septembre 2018, leur projet devant un jury, à la conquête de la cagnotte d’une valeur de 15 000 euros, environ 10 millions de francs CFA. Sur ces quatre candidats ayant franchi cette première étape, deux seront retenus pour présenter et défendre de nouveau, par vidéoconférence, leurs projets dans les locaux de la Brakina, le 10 septembre 2018, devant le grand jury présidé par le fondateur du groupe, Pierre Castel, en direct de Bordeaux.

Prix Pierre-Castel : pour promouvoir le secteur agroalimentaire en Afrique
Les candidats pré-qualifiés

En attendant ce rendez-vous du 10 septembre, deux des quatre concurrents ont donné leurs appréciations. Il s’agit de Wendtinda Brice Thibault Kaboré, juriste de formation ; et Cécile Minoungou, promotrice de l’entreprise « Na yi Néeré ».
Wendtinda Brice Thibault Kaboré, qui exerce à Gaoua dans la transformation de produits locaux notamment le sésame, espère décrocher ce grand prix « pour renforcer les activités de mon unité de production qui emploie présentement 31 personnes dont 21 permanentes ».

Pour Cécile Minoungou, promotrice de l’entreprise « Na yi Néeré » qui excelle dans le secteur de la boucherie-charcuterie et de la poissonnerie dans la ville de Dédougou, la confiance est de mise. « Je suis sûre de mon projet. Notre entreprise fonctionne déjà et ce projet va constituer un plus pour son développement », confie-t-elle.

Prix Pierre-Castel : pour promouvoir le secteur agroalimentaire en Afrique
Les Membres du jury

Une chose est certaine : le témoignage du président du jury, Marc Pozmentier, par ailleurs directeur général de la Brakina/ Sodibo, est porteur d’espoir. « Il y a de bons projets très innovateurs, certes, mais malheureusement, au bout du compte, il n’y aura qu’un seul gagnant… Toutefois, ils ont tous gagné notre estime. On était très heureux de voir le dynamisme de certains entrepreneurs sur le territoire », s’est-il réjoui.

Pour mémoire, les candidats au Prix Pierre-Castel ont d’abord soumis leurs dossiers de candidature à la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), partenaire opérationnel du Fonds de dotation Pierre-Castel-Bordeaux Afrique. Créé en septembre 2017, ce fonds « vise à soutenir et accompagner financièrement les projets et actions qui, dans le domaines de l’agriculture et de l’agroalimentaire, contribuent au développement des territoires africains et aux dynamiques d’échanges avec les territoires français ».

Pour la présente édition, outre le Burkina Faso, deux autres pays, le Cameroun et le Sénégal, prennent part au concours.

Prix Pierre-Castel : pour promouvoir le secteur agroalimentaire en Afrique
W. B. Thibault Kaboré

Le lauréat du Prix Pierre Castel recevra sa récompense le 15 octobre 2018 à la Chambre de commerce et d’industrie de Bordeaux. Outre ce prix, le fonds de dotation met au profit des jeunes entrepreneurs de projets une garantie bancaire, la « Bourse Pierre Castel », décernée à un étudiant d’une école ou d’une université de la filière Agronomie, finance ou cofinance des actions ou projets en Afrique et en France.

À travers ces actions de soutien et d’accompagnement, le fonds entend promouvoir les valeurs et principes incarnées par son président-fondateur, Pierre Castle : le goût de l’effort et du travail, l’esprit d’entreprise, le sens de l’initiative et de l’audace.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Lefaso.net