Prix de la lutte anti-corruption : Serge Oulon, premier en presse écrite

210

Le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) a récompensé, le 27 avril 2018, les lauréats du Prix de la lutte anti-corruption (PLAC) édition 2017. Dans la catégorie presse écrite, c’est Atiana Serge Oulon, du bimensuel ‘’Courrier confidentiel’’ qui est désigné lauréat. Pour cette édition 2017, le Comité d’organisation a enregistré 85 œuvres dont 80 en presse écrite et cinq en Radio.

« Nous sommes plus que jamais convaincus que pour que la corruption recule, il faut une mobilisation accrue des citoyens à tous les niveaux et une volonté politique sincère au somment de l’Etat », a fait savoir Claude Wetta lors de la clôture, le vendredi 27 avril 2018, de la 18e  Assemblée générale ordinaire du Réseau  national de lutte anti-corruption (REN-LAC). C’est en marge de cette clôture que les lauréats du Prix de la lutte anti-corruption (PLAC) 2017 ont été présentés. Le palmarès :

Catégorie Radio

  • 1er prix : Boureima Zagré de la radio Unitas de Diébougou pour son œuvre «La corruption en milieu scolaire : cas du sud-ouest». Il reçoit un million F CFA. 
  • 2e  prix : Eveline Zougmoré de la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB) pour son œuvre «Le cacao en milieu éducatif». Elle reçoit 700 000 F CFA.

Catégorie Presse écrite

  • 1er prix : Atiana Serge Oulon qui reçoit 1 million de F CFA plus un trophée pour deux enquêtes publiées. Le premier article «SP des engagements nationaux et programmes d’urgence : forte odeur de patrimonialisation», paru dans Courrier confidentiel N°137 du 10 août 2017. Le second est titré : «SP (secrétariat permanent, Ndlr) des engagements nationaux à la présidence du Faso : très forte odeur de corruption et d’enrichissement illicite», paru dans Courrier confidentiel N° 146 du 25 décembre 2017.
  • 2e prix : Lomoussa Bazoum qui reçoit 700.000 F CFA pour ses articles intitulés : « Détournement présumé de près de 100 millions de FCFA au FAFPA : la face cachée de l’affaire», paru le 10 juin 2017 et «Après l’affaire des 99 millions détournés au FAFPA : un autre scandale financier de 202 millions!», publié le 25 novembre 2017 dans le journal Courrier confidentiel.
  • 3e prix : Yacouba Ladji Bama qui reçoit 500.000 F CFA pour son article «Commune rurale de Pouni, les affaires louches du maire», paru dans Le Reporter N°225 du 1er au 14 novembre 2017.
  • Prix d’encouragement d’une valeur de 400.000 F CFA décerné à Amélie Gué du journal Le Reporter, pour son article est intitulé «Général de la Micro-finance : où sont passés les millions des paysans», publié dans Le Reporter N°221 du 15 au 30 septembre 2017. Elle est la seule femme à avoir postulé.  

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Burkina24.com