Prise en charge sanitaire des enfants de moins de 5 ans : L’ONG Terre des hommes lance la seconde phase du projet IeDA

52
Prise en charge sanitaire des enfants de moins de 5 ans : L’ONG Terre des hommes lance la seconde phase du projet IeDA

Dans le cadre du renforcement du système de santé, la Direction de la santé de la famille et l’ONG Terre des hommes a organisé, ce mardi 16 juillet 2019 à Ouagadougou, un atelier de lancement de la seconde phase du projet IeDA (Approche intégrée e-diagnostic). C’est un projet qui vise à améliorer la qualité des services de santé des enfants de moins de cinq ans. Pour cette seconde phase, le projet sera étendu à quinze nouveaux districts sanitaires de trois régions (Centre-Ouest, Centre-Nord et Sahel).

L’atelier de lancement officiel de la seconde phase du projet dénommé « Approche intégrée e-diagnostic (IeDA) » dans quinze nouveaux districts s’est tenu ce mardi 16 juillet 2019 à Ouagadougou. Le projet IeDA est une stratégie novatrice mise en place depuis 2011 au profit des enfants de moins de cinq ans au Burkina Faso et subventionné par le Fonds mondial pour la lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme.

Les responsables des 15 districts concernés au lancement de la seconde phase du IeDA

IeDA combine les technologies de l’information et de la communication en utilisant le Registre électronique de consultation (REC). Et selon la cheffe du service santé de l’enfant, des adolescents et jeunes à la Direction de la santé de la famille, Valérie Zombré, l’introduction de ce registre dans les Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) a été testée avec succès dans les districts de Tougan et Séguénéga et ensuite étendue à une vingtaine de districts sanitaires. C’est donc ces meilleures expériences qui ont permis de lancer la seconde phase qui s’étendra aux quinze nouveaux districts sanitaires des régions du Centre-Ouest, du Centre-Nord et du Sahel, afin d’assurer une meilleure appropriation du projet IeDA par les nouveaux inclus, a-t-elle expliqué.

Valérie Zombré, Cheffe de service de santé de l’enfant des adolescents et jeunes à la direction de la santé de la famille

Pour le coordonnateur du projet IeDA, Luc Noundia Kaboré, il s’agira concrètement d’équiper les districts concernés de tablettes configurées avec une application qui aide à la prise en charge des enfants de moins de cinq ans, afin de réduire les erreurs en termes de diagnostic de traitement et d’améliorer les conseils fournis aux mères pour un meilleur soin.

Au-delà de cette prise en charge, IeDA contribuera à la meilleure information sanitaire au sein des formations sanitaires, dit-il, parce que le système est fait de telle sorte que toutes les données enregistrées sur les tablettes sont interconnectées au serveur du système national d’information, ce qui permet d’alimenter automatiquement les informations à tous les niveaux du système et permet aux responsables de suivre le travail de terrain à partir de leur bureau.

Yvette Zongo

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici