Prise en charge des personnes vulnérables : Une rencontre de plaidoyer dans le Centre-Est

115

« Handicap International » a tenu, le mardi 04 avril 2017 à Tenkodogo, une rencontre avec les maires de la région du Centre-Est. La rencontre visait à présenter aux élus locaux le Fonds d’équité pour la Réadaptation dans la région du Centre-Est (FERCE) en vue de le préserver.

Plus de 214 personnes vulnérables dont 58% des enfants et 42% des femmes ont déjà été prises en charge par le Fonds d’Equité pour la Réadaptation dans le Centre-Est. 200 autres sont en attente d’être prises en charge en 2017.

Mais jusque-là, la seule source de financement reste le projet Réadaptation Fonctionnelle qui arrive à terme le 31 décembre 2017. D’où la nécessité de réfléchir avec les maires qui sont des acteurs de développement afin de pérenniser le fonds.

Prise en charge des personnes vulnérables : Une rencontre de plaidoyer dans le Centre-Est
Le chef de projet en charge de la Réadaptation fonctionnelle, GUIBILA W Raphaël.

Pour  le directeur du Programme Handicap International au Burkina et au Niger, Philippe ALLARD, le besoin de ce fonds est démontré par le fait qu’il ait « régulièrement des personnes qu’on ne peut pas accepter au niveau du Fonds Equité à cause du nombre des demandes et on pense que les maires peuvent dans leur Plan Communal de Développement avoir une action de financement de ce Fonds ».

Durant trois ans de fonctionnement, plusieurs prestations ont été offertes aux personnes handicapées vulnérables.

Selon le chef de projet en charge de la Réadaptation fonctionnelle, GUIBILA W Raphaël, il s’agit des consultations, chirurgie pour appareillage, chaussures orthopédiques, fauteuils roulants, aides à la marche, soins de rééducation et réparation des appareils.

La tribune qui regroupe l’ensemble des élus locaux du Centre-Est après connaissance du Fonds et les résultats atteints, les maires ont trouvé la nécessité de définir un mécanisme de financement pour une poursuite des actions menés par Handicap International.

En rappel, c’est depuis janvier 2014 qu’est mis en œuvre dans la région du Centre-Est le projet d’appui à la mise en œuvre de la stratégie de développement de la Réadaptation au Burkina-Faso pour une durée de quatre ans.

Moumini GOUBA

Correspondant de Burkina 24 à Tenkodogo

Burkina24.com