Prise en charge des personnes déplacées et rapatriées : L’Union Africaine offre 50 millions au Burkina

73
Prise en charge des personnes déplacées et rapatriées : L’Union Africaine offre 50 millions au Burkina

La salle de conférence du ministère en charge de l’Action humanitaire a abrité, le vendredi 26 juillet 2019, la cérémonie de remise d’un chèque d’une valeur de 50 millions de F CFA, pour la prise en charge des personnes déplacées et rapatriées au Burkina. Le geste est de la commission de l’Union africaine.

Cent mille dollars, soit 50 millions de F CFA, c’est le montant du chèque remis par la délégation de l’Union africaine (UA), conduite par sa commissaire aux affaires politiques, Minata Samaké/Sessouma, et l’ambassadeur du Rwanda, Dieudonné Mdabarushimana, pour soutenir le gouvernement burkinabè dans la prise en charge des personnes déplacées et des rapatriés.

L’année 2019 ayant été déclarée par les chefs d’État africains « Année des réfugiés, des personnes déplacées internes et rapatriées », la commissaire aux affaires politiques de l’UA et son équipe sillonnent les différents pays.

Après le Mali, cette mission a fait un arrêt au Burkina Faso. Pour la chef de la délégation, la visite a pour but d’exprimer la solidarité de l’UA au Burkina. « Cette solidarité s’accompagne d’une aide financière et une sortie sur le terrain pour toucher du doigt les réalités des populations », a-t-elle déclaré.


Au nom de la partie burkinabè, la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de l’Action humanitaire, Laurence Ilboudo/Marchal, a exprimé ses remerciements à la délégation de l’Union africaine. Aussi, elle a déclaré que le chèque permettra de soulager les structures qui s’occupent des personnes déplacées. Pour madame le ministre, l’appui à la résilience est la nouvelle forme d’accompagnement des personnes déplacées, car il permet aux intéressés d’être autonomes après la période de soutien. Elle a rassuré la délégation de l’UA que la question des personnes déplacées est une problématique déjà en réflexion au niveau des plus hautes autorités du pays.


Elle ajoutera que l’accent est aussi mis sur les populations hôtes et pas uniquement sur les populations déplacées ou refugiées. Laurence Ilboudo/Marchal a félicité le président de la commission de l’Union africaine pour sa volonté d’agir pour une Afrique forte, déterminée à relever le challenge du développement.

Juste Ephrem ZIO

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici