Premier ministère : l’ONG Save The Children présente son rapport sur l’indice de privation de l’enfance à Paul Kaba Thiéba

133

Premier ministère : l’ONG Save The Children présente son rapport sur l’indice de privation de l’enfance à Paul Kaba Thiéba

L’entreprenariat au Burkina Faso, la contribution des hommes d’affaires au développement économique et social national. Ce sont les points qui ont fait l’objet d’échanges entre le Premier ministre Paul Kaba Thiéba et la délégation du LIEN, conduite par son président, Roland Sow.
Selon Roland Sow, les échanges ont également porté sur les questions d’énergie, de développement et d’employabilité des jeunes. « Nous sommes venus dire au Premier ministre que nous voulons apporter notre pierre au développement du pays », a-t-il confié, soulignant que la rencontre leur a servi de cadre pour exposer les difficultés qu’ils rencontrent dans le cadre du financement des énergies.

Premier ministère : l’ONG Save The Children présente son rapport sur l’indice de privation de l’enfance à Paul Kaba Thiéba
Délégation de save the children accompagné par le premier ministre

Quant à la délégation de l’ONG Save the children, conduite par sa directrice Emilie Fernandes, elle s’est entretenue avec le Premier ministre sur les activités menées par l’ONG, dans le cadre de l’épanouissement des enfants. Cette rencontre a également servi de cadre à Emilie Fernandes de remettre au Premier ministre, le rapport de l’indice de privation de l’enfance. Ce rapport, selon elle, fait l’état de 175 pays sur différents indicateurs tels que la malnutrition, la pauvreté, le mariage forcé, ou plus spécifiquement, des facteurs qui privent les enfants de leur enfance.

Revenant sur la question du mariage des enfants, la directrice de l’ONG Save the Children a sollicité l’accompagnement du Premier ministre dans la révision et la mise en place du code de la famille, afin de mettre fin à ce phénomène. Aussi a-t-elle exhorté le Premier ministre à investir dans l’épanouissement des enfants. « Nous encourageons le Premier ministre à investir dans l’enfance, plus précisément, contre le mariage des enfants », a signifié la directrice de Save the Children au Burkina Faso.

Milaine Tiendrebeogo
LeFaso.net

Lefaso.net