Politique : Le Congrès pour la démocratie et le progrès a rencontré ses militants de Bobo-Dioulasso

28

Politique : Le Congrès pour la démocratie et le progrès a rencontré ses militants de Bobo-Dioulasso

Les militants du congrès pour la démocratie et le progrès ont une fois de plus démontré leur engagement à poursuivre le combat pour la conquête du pouvoir d’Etat en 2020. En effet, le samedi 14 avril dernier, ils se sont fortement mobilisés au siège dudit parti pour écouter le message de leur nouveau président, Eddie Komboigo et assister à l’installation du nouveau responsable du parti dans le Houet.

Ainsi, Christophe Sanon, maire de l’arrondissement 5 de la commune de Bobo-Dioulasso, a désormais la lourde tâche de conduire le CDP dans le Houet. Il a été installé officiellement par le président du parti comme Secrétaire général dudit parti. Ce dernier est invité par le président du parti à porter haut le drapeau du CDP dans tous les confins de la province. Cependant, Eddie Komboigo n’a aucun doute quant à la capacité de ce dernier à faire face à l’adversité. « Je suis sûr que si vous décidez de porter haut le drapeau du CDP, nous allons reconquérir toutes les mairies de Bobo-Dioulasso, celles des départements de la province ainsi que toutes les victoires dans les années à venir », a-t-il laissé entendre.

Politique : Le Congrès pour la démocratie et le progrès a rencontré ses militants de Bobo-Dioulasso
Les militants du CDP/Houet

Face à une mobilisation jugée rassurante, Eddie Komboïgo sonne « la fin » de leurs adversaires. « C’est fini pour eux. Le Houet est un terroir du CDP. Bobo-Dioulasso est mobilisé pour le CDP. Nous serons là les années à venir et le CDP va reconquérir sa place, non pas pour rigoler mais pour servir les populations du Houet parce que vous avez été flattés. On vous a menti. Le CDP ne peut donc pas laisser continuer cela. Nous savons que les populations ont faim. L’économie ne marche pas. Les fonctionnaires sont toujours en grève. Nous devons donc nous organiser pour reprendre le pouvoir et ce, pour le bonheur de nos populations » s’est-il adressé aux militants.

Par ailleurs, Eddie Komboïgo se devait également de sonner la mobilisation en vue de la réussite du prochain congrès du parti mais aussi pour les batailles à venir afin de permettre au parti de remporter des victoires. Toute chose qui selon lui, passe nécessairement par l’unité au sein du parti. C’est pourquoi, il invite tous les militants à l’unité au sein du parti.

Politique : Le Congrès pour la démocratie et le progrès a rencontré ses militants de Bobo-Dioulasso
Eddie Komboïgo, président du parti CDP

« L’unité au sein du parti est donc notre mot d’ordre. Je ne ménagerai aucun effort pour que l’unité soit effective au CDP afin que nos objectifs soient atteints » a-t-il insisté avant d’inviter les uns et les autres à taire leurs divergences pour l’intérêt du parti car il estime que le seul adversaire du CDP, « c’est la majorité qui n’arrive pas à gérer notre pays et qui appauvrit davantage nos populations ». C’est pourquoi, Eddie Komboïgo affirme qu’il prendra ses responsabilités dans ce sens et ce, en tant que premier responsable du parti. « En tant que premier responsable du CDP, je prendrai mes responsabilités pour que l’unité et l’union s’installent dans toutes les 45 provinces du pays entre les militants du notre parti », a-t-il laissé entendre.
Aussi, il demande au peuple burkinabè de prôner la paix et la réconciliation nationale pour le développement de notre pays.

Pour le nouveau SG/section Houet, Christophe Sanon, la relance du parti dans le Houet sera d’abord d’aller vers tous les militants et militantes du CDP, dans tous les quatre coins de la province à savoir les communes, les départements, les villages et les hameaux de culture, pour leur dire que le CDP est toujours vivant et reste le parti qui a toujours construit le pays. Pour cela il compte sur le soutien de tous les fils et filles dudit parti.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Lefaso.net