Partenariat Public Privé : Séance de décryptage des projets à la primature

46

Partenariat Public Privé : Séance de décryptage des projets à la primature

Huit ministres (Enseignement supérieur, Education nationale, Santé, Agriculture, Eau et assainissement, Solidarité nationale, Energie, Infrastructures) étaient autour du Chef de gouvernement cet après-midi. Au cœur de cette séance de travail, les projets PPP. A la fin de ce conclave, trois ministres ont fait le bilan des travaux. Selon le ministre des Infrastructures, Eric Bougma, cette rencontre voulue par le Premier ministre avec les principaux ministres qui sont porteurs de projets structurants dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES), a permis de faire le point ainsi que leur état d’avancement. En ce qui concerne son département, trois types de projets ont été abordés lors de cette séance de travail.

L’autoroute Ouagadougou-Koudougou en PPP

D’abord, il a été question de la réhabilitation de la voirie urbaine dans les villes comme Ouagadougou et Bobo-Dioulasso (route en centre-ville, routes qui donnent accès à la ville). Ensuite de la réhabilitation de routes bitumées et de routes en terre dans les différentes régions du Burkina. Enfin de la réhabilitation en entretien courant de différentes routes à l’intérieur du pays. Suivant le mécanisme PPP, six grands projets seront donc exécutés. Concrètement ces projets concernent le contournement de la ville de Ouagadougou qui, de l’avis du ministre des Infrastructures va permettre de décongestionner la ville, réduire les risques d’accidents, notamment sur la circulaire.

C’est toujours dans ce cadre que l’autoroute Ouagadougou-Koudougou sera réalisée.
Pour le compte du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation, le ministre Jean Martin Coulibaly est venu à cette table PPP avec deux projets. Le premier concerne l’équipement de 24 lycées en laboratoires. Ce manque a d’ailleurs perturbé l’année scolaire et décourage les élèves à embrasser certaines séries comme la « C ». Le second projet, porte sur l’électrification solaire de 150 écoles et 30 Collèges d’enseignement général (CEG). Cette électrification solaire donnera non seulement de l’éclairage à ces établissements, mais permettra qu’il y ait des sessions d’alphabétisation les soirs.

Partenariat Public Privé : Séance de décryptage des projets à la primaturePour le département de la santé du Pr Nicolas Méda, quatre groupes de projets ont été évoqués au cours de cette séance de travail. Le premier groupe concerne les infrastructures. Des Centres hospitaliers universitaires doivent être construits. Avec à l’appui, la transformation des Centres hospitaliers régionaux (CHR) comme ceux de Fada N’Gourma, Dédougou et Dori, en Centres hospitaliers universitaires régionaux (CHUR), des Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) en Centres médicaux (CM), des Centres médicaux avec antenne chirurgicale (CMA) en Hôpitaux de district. Le second groupe de projets concerne l’équipement des différents hôpitaux dans les 13 régions. Cela pour permettre aux spécialistes affectés de travailler avec des équipements de référence.

Près de 14 milliards en PPP pour la Santé

Le troisième groupe de projets, prend en compte un ensemble de dispositifs pour réveiller les équipements fournis ces cinq dernières années mais qui sont en panne. « Nous avons préparé un projet pour permettre à une armée de maintenanciers, d’ingénieurs biomédicaux de parcourir l’ensemble du Burkina pour remettre en état de marche les équipements », a-t-il indiqué. Le quatrième groupe de projets, quant à lui, concerne l’ensemble des fournitures de bureau, informatiques, des réactifs et des consommables pour un meilleur fonctionnement des services de santé. Le coût de ces quatre groupes de projets est d’environ 14 milliards de FCFA.

Les procédures de contractualisation sont déjà en cours, donc l’on pourra faire le constat de la mise en œuvre de ces projets PPP dès le mois de septembre prochain.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Lefaso.net