Pâques 2017 à Ouagadougou : « Jésus Christ est ressuscité ! Alléluia ! » »

185

Les catholiques du monde fêtent la Pâques après 40 jours de pénitence. L’église du grand séminaire Saint Jean-Baptiste de Wayalguin a célébré cette fête ce dimanche 16 avril 2017 à Ouagadougou.

A l’instar des autres catholiques du monde, Ouagadougou a célébré  la résurrection de Jésus Christ ce dimanche 16 avril 2017.

La fête de Pâques est célébrée 40 jours après le temps de pénitence, d’abstinence, de partage que tout fidèle catholique doit opérer dans sa vie, a affirmé un fidèle catholique de la paroisse, Gérard Sawadogo.

Pâques 2017 à Ouagadougou : « Jésus Christ est ressuscité ! Alléluia ! » »
San Daniel Ouattara, le prêtre célébrant la messe au grand séminaire Saint Jean-Baptiste

« Après la célébration la Pâques, qui est la résurrection du sauveur Jésus Christ mort sur la croix, c’est une fête qui a une grande valeur pour le chrétien et qui symbolise beaucoup la foi chrétienne », a-t-il fait savoir.

Il a profité souhaiter une bonne fête de Pâques à toutes les confessions religieuses. « La résurrection du Christ nous comble de beaucoup de grâce pour l’unité nationale, la cohésion sociale et pour la paix des Burkinabè», a-t-il souhaité.

Concernant les 40 jours de pénitence, il affirme que c’était un temps qui a été bénéfique, car il a permis de se rapprocher encore plus de Dieu.

Selon l’abbé San Daniel Ouattara, professeur de théologie systématique au grand séminaire et prêtre célébrant la messe au grand séminaire Saint Jean-Baptiste,  Pâques est la plus grande fête chrétienne car cela représente le fondement de la foi de la vie de l’église catholique.

Pâques 2017 à Ouagadougou : « Jésus Christ est ressuscité ! Alléluia ! » »
Gérard Sawadogo, fidèle catholique de la paroisse

« Toute la vie de l’église est imprégnée dans le climat de l’esprit de la Pâques. C’est le point de départ de la foi chrétienne dans le Christ », a-t-il précisé. Il ajoute que le mystère de la Pâques symbolise l’homme qui se relève de ses chutes, de ses situations dramatiques et la possibilité d’un nouvel avenir qui s’ouvre aux chrétiens par la victoire du ressuscité.

Jules César KABORE

Burkina 24

Burkina24.com