Ouaga : La Mairie lance l’étude de faisabilité pour l’urbanisation de Tanghin

51

Le maire de Ouagadougou, Armand Béouindé, a procédé à la signature d’une convention de financement avec l’ONG italienne MANI TESE pour une agriculture urbaine et au lancement d’une étude de faisabilité d’urbanisation du quartier Tanghin ce vendredi 7 décembre 2018 à Ouagadougou.

Le premier acte posé ce jour par le Maire de Ouagadougou, Armand Béouindé, est la signature de convention de financement avec l’ONG MANI TESE pour une agriculture urbaine. MANI TESE signifie la main tendue en italien. Cette signature de financement concerne le monde agricole de la commune de Ouagadougou.

Le maire a précisé que c’est dans un souci d’une sécurité alimentaire que la commune travaille à soutenir la filière agricole qui est également source de revenus pour les femmes et les jeunes.

A écouter Armand Béouindé, cette signature de convention de financement de 46 millions de F CFA va permettre de renforcer les connaissances des agricultures urbaines, à savoir maîtriser la filière et les bonnes pratiques, définir un plan d’actions de renforcement de capacités et d’appui en équipement d’une centaine de femmes exerçant dans l’activité.

Il s’agit de trouver des moyens pour structurer, former et encadrer l’organisation du secteur agricole de la ville. Wendy Lenarduzzi, la représentante résidente de l’ONG MANI TESE, a affirmé que la  présente convention vise à contribuer à partager les bonnes pratiques pour réduire la pauvreté et valoriser les productions locales.

En rappel, créée en 1964 et intervenant au Burkina Faso depuis 1980, MANI TESE travaille  dans les domaines de la sécurité alimentaire, le leadership des femmes dans les organisations paysannes et la micro finance.

Ouaga : La Mairie lance l’étude de faisabilité pour l’urbanisation de Tanghin
Lancement d’une étude de faisabilité d’urbanisation du quartier Tanghin

Le deuxième acte posé par le maire de Ouagadougou ce vendredi 7 décembre 2018, c’est le lancement de l’étude de faisabilité du projet de centralité urbaine secondaire de Tanghin. La ville de Ouagadougou enregistre près de 3 millions d’habitants et s’étend sur près de 600 km2.

Tanghin est un des quartiers le plus enclavé de la ville. Cet arrondissement, qui compte près de 180 000 habitants, ne dispose pas d’équipements et services adéquats pour faciliter la mobilité des habitants et le développement économique de la zone.

C’est dans un souci de dépolariser le centre-ville, mais surtout, de rapprocher les services essentiels auprès des résidences dans les quartiers périphériques, que la mairie de Ouagadougou a procédé au lancement de l’étude de faisabilité du projet d’aménagement de Tanghin. Cette étude est financée par l’Union Européenne à environ 200 millions de FCFA pour une période de 6 mois.

Armand Béouindé a déclaré que cette étude permettra d’identifier avec les acteurs de l’arrondissement 4 et les autres acteurs de la ville, les investissements nécessaires, procéder à leur priorisation  et de mener les études techniques en vue de mobiliser le financement pour les travaux. Les secteurs concernés, sont entre autres, la mobilité, la sécurité, l’environnement, les équipements éducatifs, sanitaires et marchands.    

Thierry Barbe, chef de la délégation de l’Union européenne, a fait savoir que le diagnostic devra permettre d’identifier les problématiques importantes de développement urbain dans l’arrondissement 4 telles que les problèmes d’inondations, de mobilité, de pollution, d’assainissement, de croissance et de créations d’emplois.

Pour lui, il s’agit, de faire de Tanghin un lieu d’attraction pour les populations qui sont en périphérie pour ne plus être obligées de venir au centre-ville.

Jules César KABORE

Burkina 24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com