Opération de retrait des enfants en situation de rue : Des maîtres coraniques aux côtés du ministre de la Femme

132

Opération de retrait des enfants en situation de rue : Des maîtres coraniques aux côtés du ministre de la Femme

Cette rencontre, selon la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, a entre autres porté sur le compte rendu de l’opération de retrait des enfants en situation de rue. « Il était bon (…) que nous venions rendre compte au président du Faso de tous les contours de l’opération de retrait des enfants en situation de rue. Nous sommes venus lui dire que nous allons commencer cette opération sous peu », a indiqué Laurence Ilboudo. A l’occasion, l’Association des maîtres coraniques a exprimé au président du Faso, son engagement à faire de cette opération une réussite. Ils ont par ailleurs, au cours de la rencontre, selon Laurence Ilboudo, soumis leurs problèmes, mais aussi les attentes vis-à-vis du gouvernement, suite au retrait des enfants en situation de rue.

Opération de retrait des enfants en situation de rue : Des maîtres coraniques aux côtés du ministre de la FemmeEt pour l’Association des maîtres coraniques, cette rencontre vient une fois de plus les rassurer, s’agissant de cette opération. « Cette audience nous a permis de discuter avec le président du Faso qui nous a rassurés quant au bon déroulement de l’opération. Nous donnerons le meilleur de nous-mêmes pour que cette opération aboutisse », a confié Idrissa Kadiogo, président de l’Association des maîtres coraniques, à sa sortie d’audience. Promettant de guider ses élèves coraniques, il a affirmé coopérer avec le ministère en charge de la dite opération, pour en faire une réussite.

S’agissant du retrait de la rue des enfants de moins de 16 ans, Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marchal note que des séances de sensibilisation seront menées à l’endroit des familles qui sont concernées. « Leurs parents seront sensibilisés à la gravité d’envoyer des enfants de moins de 16 ans dans la rue. Nous les encadrerons pour que ces enfants ne soient pas dans les petits commerces de rue », a-t-elle laissé entendre.

Opération de retrait des enfants en situation de rue : Des maîtres coraniques aux côtés du ministre de la FemmeA l’en croire, les commerces de rue ne doivent plus être à la portée des enfants de moins de 16 ans car ces derniers, selon ses explications, sont susceptibles de devenir ceux vivant dans la rue. Ce commerce des mineurs serait donc favorable à la montée du nombre des enfants vivant dans la rue. Il sera donc mis sur pied une sensibilisation à l’endroit des parents avant l’application de cette loi. Ainsi, le gouvernement apportera un soutien à ces enfants vivant dans la rue ou exerçant un commerce de rue, afin de leur permettre d’avoir une vie citoyenne saine au sein de la société.

Milaine Tiendrebeogo
LeFaso.net

Lefaso.net