ONU: l’élection de la RDC au Conseil des droits de l’homme fait polémique

62

Malgré l’opposition des Etats-Unis et des ONG, pointant du doigt la République démocratique du Congo, le pays a été élu ce lundi 16 octobre au Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

15 sièges étaient à pourvoir au conseil des droits de l’homme, dont 4 pour l’Afrique. Alors que la majorité de voix requise était de 97, la République démocratique du Congo a pu obtenir 151 votes sur 193.

Il y’a quelques mois, l’union africaine s’était entendue de proposer La RDC, l’Angola, le Nigéria et le Sénégal pour occuper les quatre sièges. L’Angola a recueilli 187 votes, le Nigeria 185 et le Sénégal 188.

Selon Human Rights Watch, « L’élection de la RDC est une insulte pour les nombreuses victimes des abus commis par le gouvernement congolais à travers le pays ». Son directeur à New York, Louis Charbonneau a ajouté « Les forces de sécurité gouvernementales sont soupçonnées d‘être responsables de la plupart des violences dans la région Kasai et près de 90 fosses communes ont été recensées, montrant que la RDC ne mérite pas un siège »

En juillet, les Etats-Unis avaient critiqué la candidature des pays africains, notamment la RDC, affirmant que cela enflammerait encore le conflit dans ce pays.

L’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, Nikki Haley qui doit se rendre à Kinshasa dans les prochains jours, avait déclaré que le soutien à la candidature de la RDC était un manquement inexcusable à la promotion des droits de l’homme par l’union africaine.

L’année dernière, la Chine et l’Arabie saoudite avaient vivement été critiquées après leur élection au conseil à cause des violations des droits de l’homme.

CamerounWeb.com