Nuit du football africain : Une trentaine d’anciennes gloires reçues par le Président du Faso

28

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a accordé une audience, en milieu de journée le dimanche 18 juin 2017, à une trentaine d’anciennes gloires du football venues prendre part à Ouagadougou à « la nuit du football africain ».

Le porte-parole des anciens footballeurs, Monsieur Joseph Antoine BELL, a expliqué que cet entretien avec le chef de l’Etat burkinabè n’a pas été une « rencontre entre un admirateur et des idoles », mais plutôt une « rencontre pleine de symboles en ce sens que le chef de l’Etat a dit à la délégation, à toutes ces gloires, tout le bien que le peuple pense d’elles et ce faisant, il a démontré que sa réception était absolument sincère et qu’un bienfait n’est jamais perdu ».

« Ce que tous ces footballeurs ont fait sur les stades en terme de détermination, de défense des couleurs et de qualité de comportement a été relevé par le Président et évidemment pour des gens qui ont arrêté de jouer depuis longtemps, c’était une façon de bien montrer que ce qu’ils avaient fait n’a pas été oublié », a-t-il ajouté.

Monsieur Joseph Antoine BELL estime qu’à travers cette audience, le Président Roch Marc Christian KABORE s’est montré en phase avec la population. « Rappelez-vous que hier (NDLR : 17 juin à la cérémonie de la nuit du football africain), la salle était pleine, la salle était enthousiaste », dira-t-il.

Pour Monsieur Joseph Antoine BELL, après le match de gala, la soirée de gala, le tout couronné d’une visite au Président du Faso, le séjour burkinabè est bien complet et d’une symbolique absolument parfaite : « Le chef de l’Etat s’est comporté comme s’il avait lui-même écrit le concept de la nuit du football africain ». Il affirme qu’il ne s’attendait pas à ce qu’une « autorité aussi occupée et, au moins en apparence aussi loin des préoccupations d’un terrain de foot puisse avoir compris le concept, celui qui fait que des générations de footballeurs peuvent se retrouver ».

Tout compte fait dira-t-il, et appréciant le concept, Monsieur BELL pense que c’est un message envoyé aux footballeurs toujours en activité pour leur dire qu’ils sont suivis et qu’ils ne seront point oubliés selon ce qu’ils auront fait sur le terrain.

« Je pense qu’au-delà du football, c’est un message envoyé à tout le monde. Que cela arrive au Burkina Faso, qui pour moi est une terre de dignité absolue en ce sens que le peuple burkinabè nous donne beaucoup de leçons. Je voudrais moi aussi dire aux Burkinabè que c’est vu ailleurs et que c’est compris ailleurs de la même manière que le Président a compris le concept de la nuit du footballeur africain. Moi d’ailleurs, je vous dit que nous vous regardons et que nous vous avons compris », a-t-il affirmé à titre personnel.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Bayiri.com