New-York: «Le Burkinabè agressé et dans le coma réagit quand on lui parle»

163

Après un coma de plus d’une semaine, le vendeur Burkinabè victime d’une violente agression dans le Bronx (New York) a réagi jeudi pour la première fois depuis qu’il a été attaqué, selon la chaine de télévision américaine ABC7.

La chaine de télé, qui cite des membres de la communauté burkinabè, assure que «même si Porgo ne parle pas encore, son état s’améliore considérablement.» Ambroise Ngande, membre du Conseil consultatif africain, qui a été à son chevet, ajoute qu’il a ouverts momentanément les yeux. «Il a entendu la conversation et il a déplacé sa jambe pour dire que j’entends ce que vous dites. Il y a quelqu’un qui doit veiller sur lui là-haut», a-t-il précisé. Porgo a subi au moins deux chirurgies reconstructives de son crâne après les coups reçus lors de l’attaque.

Souleymane Porgo, 53 ans, a été attaqué le 2 mai dans la section Melrose du Bronx par cinq hommes. Selon la police, un des suspects a d’abord tenté de voler un sac à main sur l’étal du vendeur vendait qui a résisté. Ce suspect est ensuite puis il est revenu avec ses amis pour se venger. Sauvagement battu, le Burkinabè a sombré dans le coma. Trois des agresseurs seraient aux mains de la police. Deux autres agresseurs sont activement recherchés par la police de New York.

Fasozine