Musique : Marina sort son tout premier album à 22 ans

94

Musique : Marina sort son tout premier album à 22 ans

La famille artistique burkinabè s’est agrandie. Ce mercredi 11 avril, l’artiste musicienne Marina a présenté son nouvel album au CENASA. C’est un disque de quatre titres intitulé « mon secret ». Moyinga Marina, son nom à l’état civil traite dans ses chansons des comportements des citoyens d’aujourd’hui faits de jalousie et de méchanceté. Le premier titre est d’ailleurs intitulé « hypocrisie ». Avec ce titre Marina dit dépeindre en quelque sorte la vie quotidienne de l’être humain qui de nos jours, est devenu un loup pour son prochain. Elle évoque également le manque de sincérité de l’homme envers son prochain.

Dans le deuxième titre, on a « Sougri » qui veut dire pardon. Pour elle, le pardon est la base de tout développement dans un pays et entre humains. Consciente donc de cette impérieuse question, elle sensibilise à travers cette chanson et invite par la même occasion les uns et les autres à la culture de la paix, de la tolérance. Le troisième titre est intitulé « mariage ». Marina a constaté que de nos jours, les jeunes préfèrent le sexe. Or, l’union est une assurance dans le couple selon elle. Elle pense qu’au-delà du sexe, les uns et les autres devraient songer à se passer les bagues aux doigts. Le quatrième titre est un instrumental de la chanson « hypocrisie ».

L’artiste chante en mooré, zoaga et français. Bien qu’on retrouve de l’ambiance, les titres ont une rythmique purement traditionnelle notamment dans le titre « mariage ». A 22 ans, elle réalise un rêve qu’elle portait depuis qu’elle avait 12 ans. Dans cet opus, elle invite également les hommes à braver les difficultés. La jeune fille timide avait déjà chanté dans sa chorale. Plusieurs artistes l’inspirent dont Windy, une de ses marraines.

L’interprète du titre à succès « M’bassida » a profité de l’occasion pour souhaiter plein succès à sa filleule tout en lui prodiguant de précieux conseils. Même son de cloche du côté du promoteur du festival arc-en-ciel de zoula, l’autre parrain.
Le public a répondu présent à son appel. L’honorable député Bienvenu Bationo est venu l’encourager. Les mélomanes ont pu savourer les chansons de l’artiste. Sur scène, l’artiste a montré que sa timidité ne l’empêchait pas de communier avec son public. D’autres titres sont à venir assure-t-elle. Elle souhaite dans l’avenir exporter la musique burkinabè.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Lefaso.net