Musique : Le chanteur Oum’c présente « Bema », son troisième album

34
Musique : Le chanteur Oum’c présente « Bema », son troisième album

Le chanteur burkinabè Oum’c a dédicacé son troisième album, le samedi 30 novembre 2019 à Ouagadougou. Intitulé « Bema », ce nouveau bébé de l’auteur-compositeur est composé de huit titres.

Omar Taonsa alias Oum’c est désormais auteur de trois albums. Le dernier en date s’intitule « Bema », qui signifie « la méchanceté gratuite » en mooré. Au cours d’une dédicace organisée le samedi 30 novembre 2019, le chanteur a présenté à ses fans, la texture de son album. Composé de huit titres, l’album traite essentiellement de son vécu et de certains faits dont il a été témoin. Le titre-phare, qui est aussi celui de l’album « Bema », dénonce le désir de certaines personnes de faire du mal à autrui.


L’amour est aussi chanté dans cet album avec « Chéri coco » où l’homme déclare sa flamme à sa bien-aimée. Engagé dans la lutte contre la stigmatisation faite aux femmes souffrant de fistules, Oum’c a décidé de sensibiliser la société avec « Fistule ». Aussi, dans un style dansant, l’artiste évoque la rareté de l’amour sincère dans la société actuelle avec le titre « Kabako Kouma ». Avec « Gomzaala », l’artiste conseille ceux qui « parlent avant de réfléchir ».

Le sixième titre de l’album est un hommage au père du chanteur décédé en 2017. Titrée « Hommage », cette mélodie est la manifestation de la douleur que l’artiste ressent après la disparition de son géniteur.


Un album panafricaniste

Ce troisième album est chanté dans quatre langues. En effet, Oum’c est allé au-delà des frontières burkinabè, en chantant, en plus du mooré et du dioula, en bété et en baoulé (langues ivoiriennes). Un choix que l’auteur explique ainsi : « C’est pour dire que la musique est universelle. Je souhaite partager ma musique avec tous les Africains ». Une tournée est prévue en Côte d’Ivoire à compter du 10 décembre. « Bema » est actuellement disponible au prix de 2 500 francs CFA.


L’artiste espère que les mélomanes s’approprieront l’album. Bien avant « Bema », Oum’c avait mis sur le marché « Bass-neeré » en 2011 et « Ma lettre » en 2017.

Samirah Bationo (stagiaire)

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici