Musique :  Kalyanga était en live au BBDA

112

Le groupe musical burkinabè « Kalyanga » a donné un spectacle dans la soirée du 7 février 2019, sur le plateau du sport du Bureau Burkinabè du Droit d’Auteur (BBDA) en présence du personnel et des créateurs membres.

C’est la première fois qu’un spectacle du genre se tienne dans la cour du Bureau Burkinabè du Droit d’Auteur (BBDA) comme l’a si bien souligné son directeur général, Wahabou Bara. 17h, c’est l’heure à laquelle les invités envahissent le plateau du sport du BBDA afin de découvrir le quartet musical tant annoncé.

Personnel et créateurs membres du BBDA, les participants à l’Academie de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle  (OMPI) et bien d’autres invités, ne voulaient pas se faire compter un tel spectacle live de cette formation musicale au grand complet. Les quatre musiciens n’ont pas toujours cette occasion de jouer tous ensemble depuis un certain moment, car le soliste du groupe Wendlavim Zabsonré, poursuit ses recherches musicales à Lyon (France) et il est revenu au pays pour un bref séjour.

« On sait dit qu’il fallait porter le live partout. Partant de là, nous avons poussé la réflexion. On a eu l’idée d’un spectacle et on s’est aussi demandé où est-ce qu’on va commencer ? On s’est dit qu’il était donc judicieux de le tenir là où les musiciens sont représentés. C’est ainsi que nous avons proposé le projet au BBDA qui a bien accepté de nous accompagner », explique-t-il.

Une prestation suivie attentivement par les invités du soir

Le choix du spectacle dans la cour du BBDA, poursuit-il, « est une façon de parler aux artistes, de les sensibiliser à occuper les institutions pour mieux partager leur art aux administrateurs de droit d’auteur».

Alors la levée de rideau par la Dernière Trompette Junior, suivie des prestations acoustiques de Alif Naaba et de Hawa Boussim, place à Adama Koanda (clavier), Samuel Zabsonré (bass et percussion), Marcel Balboné (batterie) et Wendlavim Zabsonré (guitare et percussion).

Le BBDA, espace d’échange

De leur répertoire assez riche, ils vont explorer une musique alliant les rythmes urbains et le folklore qu’ils ont nommé « Faso pop music ». Leur style musical aguiche et les invités n’ont pu tenir à la tentation en esquissant des pas de danse à chaque titre du répertoire.

« Ces instants ont permis au personnel du BBDA de se familiariser, non seulement avec le groupe Kalyanga, mais également avec les artistes qui sont venus soutenir ce groupe. On a trouvé l’idée assez originale et intéressante, d’autant plus qu’on n’avait jamais pensé à faire un spectacle ici. Le BBDA, c’est la maison qui accompagne les titulaires de droit mais c’est également la maison qui peut être un espace d’échange », a confié le directeur général du BBDA, Wahabou Bara.

Ce spectacle coïncide avec l’Académie de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI). Les participants issus de 15 pays différents ont pu ainsi découvrir le riche patrimoine musical burkinabè à travers le beau spectacle livré par ce grand groupe qui dispose d’un album sur le marché intitulé « Kalyanga ».

Saga SAWADOGO (stagiaire)

Burkina24

Burkina24.com