MPP : Le langage de vérité d’Alassane Bala Sakandé aux siens !

111

MPP : Le langage de vérité d’Alassane Bala Sakandé aux siens !

« Ce sont des retrouvailles entre militants et leur député », a campé Alassane Bala Sakandé, précisant qu’avant d’être président de l’Assemblée nationale, il est d’abord député du Kadiogo. Position qui a précédé à son ascension au perchoir de la VIIe législature, suite au décès du président Dr Salifou Diallo. « Donc, je dois ma position à tous les militants du Kadiogo, qui ont bien voulu m’apporter leur suffrage lors des élections passées. (…). Il était de bon ton pour moi, de revenir auprès d’eux et de leur expliquer les conditions dans lesquelles les choses se sont déroulées … », a soutenu l’élu.

Cette rencontre qui s’est tenue dans une ambiance bon enfant a été teintée d’un langage de vérité aux relents de points sur des « i ». Pour Alassane Bala Sakandé, cette démarche de rencontrer les cadres MPP du Kadiogo n’a d’autres motivations que celles visant à consolider l’assise du parti dans le Kadiogo. « Je le précise, parce que nous avons entendu certaines choses sur cette rencontre que je serai gêné de ne pas évoquer ici avant de partir. Des gens ont dit qu’ils ne comprennent pas pourquoi Sakandé veut rencontrer les structures du Kadiogo, que c’est une récupération, une sorte de division, etc. Mais je voudrais que ces personnes sachent que pour tout ce qui peut contribuer à fortifier le MPP dans le Kadiogo, tout ce qui peut aider à accompagner le président du Faso, je m’engagerai. Nous allons travailler. Pour travailler, on n’a pas besoin d‘être responsabilisé. On peut travailler étant partout, quel que soit son niveau de positionnement … », a-t-il dévoilé. Il ne passera d’ailleurs pas par des mots voilés pour fustiger ce qu’il a qualifié de comportements nuisibles au parti et au pouvoir qu’il soutient.

« Si on veut aller loin, ayons le courage de nous asseoir et de nous dire les vérités. Laissons tomber les mesquineries. L’énergie que vous investissez dans le colportage de fausses informations, si vous la mettiez sur le terrain du travail, le MPP serait loin », a interpellé Alassane Bala Sakandé, un des leaders du parti dans cette province qui abrite la capitale, le Kadiogo.

MPP : Le langage de vérité d’Alassane Bala Sakandé aux siens !Pour M. Sakandé, cette rencontre avec les militants est donc une obligation, un devoir de reconnaissance. « Dans ma position actuelle, si on peut aider quelqu’un, on aide. Etre responsable, ce n’est pas un titre de jouissance, c’est un sacrifice personnel, c’est s’arracher pour le bien de tous. Mais si vous prenez votre position de député pour en faire un titre de privilège, vous ne rendez service ni au Burkina ni au MPP. (…). Donc, laissons tomber ce genre de comportements et travaillons », a invité le principal intervenant à cette rencontre.

Obligation de resserrer les rangs !

Alassane Bala Sakandé s’insurge que ce soient des militants même du parti qui donnent de la matière aux adversaires politiques … « Si les gens critiquent aujourd’hui le MPP, c’est parce que nous-mêmes avons prêté le flanc », a déploré M. Sakandé, pour qui, l’arbre ne doit pas cacher la forêt. « Le problème, c’est nous-mêmes et il faut qu’on corrige cela. C’est nous-mêmes qui donnons des fouets à l’opposition pour nous mâter, c’est mauvais ! S’il y a un problème entre nous, qu’on s’asseye, on se dit les vérités ; si des larmes doivent couler qu’elles coulent, si on doit se serrer des cols qu’il en soit ainsi… et on ressort publiquement plus soudés en disant : vive le MPP ! », a laissé entendre M. Sakandé.

MPP : Le langage de vérité d’Alassane Bala Sakandé aux siens !Cette assemblée générale a aussi abordé des points cruciaux de l’actualité. Il s’agit de l’affaire de la vidéo du ministre d’Etat, ministre de la Sécurité, Simon Compaoré, par ailleurs président par intérim du MPP. Pour lui, il ne s’agit pas d’authentifier la vidéo, mais plutôt de pointer le comportement de certains militants du parti dans cette affaire. « Vous avez remarqué que ce sont nos propres camarades, qui ont passé tout le temps à partager ce fichier sur les réseaux sociaux et même à en faire des commentaires. (…). A travers Simon Compaoré, c’est le président du parti, notre parti, ce n’est pas lui en tant qu’individu qui est en cause. Même si vous n’aimez pas Simon (Compaoré), aimez quand même le MPP ! Donc, je souhaite, en ce qui nous concerne, qu’en cas de problèmes du genre, le linge sale se lave en famille », s’est-il attardé.

MPP : Le langage de vérité d’Alassane Bala Sakandé aux siens !Le cas Albert Bamogo, suppléant du défunt président de l’Assemblée nationale, Dr Salifou Diallo, a été scruté au cours des échanges. Ayant fait valider son mandat à l’Assemblée nationale, le 31 août 2017, il est attendu de celui-ci qu’il cède sa place au Conseil municipal de l’arrondissement N°9 de Ouagadougou d’où il est le maire ; le cumul de mandats électifs n’étant pas admis au sein du parti. Mais, les choses semblent coincer à ce niveau, laissant ainsi une « situation confuse » qui n’est pas du goût de tous les militants. Selon le Président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, toute cette polémique est entretenue par des calculs d’intérêt.

D’une part, à la mairie, des gens qui veulent prendre sa place et d’autre part, une liste d’attente à l’Assemblée nationale qui gagnerait à ce que l’intéressé reste à la mairie. Chacun fait donc des pieds et des mains pour cela. « On n’a pas besoin d’aller sur les réseaux sociaux pour poser ce genre de problème, le parti n’a pas le choix que de régler ce problème. Bamogo sait qu’au MPP, c’est clair, il n’y a pas possibilité de cumul de postes. Ce n’est pas maintenant que ça va commencer. Il aura donc à faire un choix, c’est clair, c’est net. Je ne suis pas le président du parti, mais ça va se régler et dans de délais très brefs », a-t-il calmé.

MPP : Le langage de vérité d’Alassane Bala Sakandé aux siens !Le renouvellement des structures du parti au Kadiogo a également été évoqué et à ce sujet, il a exhorté ses camarades à faire en sorte que le parti sorte encore plus fortifié de ces instants.

Alassane Bala Sakandé a en outre annoncé, en tant que Président d’Assemblée nationale, des tournées dans les arrondissements et communes rurales, surtout les zones périphériques, afin de mesurer les actions du gouvernement et des mairies au profit des populations. « Si les populations nous ont accordés leur confiance, ce n’est pas pour que nous dirigions le pays avec discrimination », a lancé le Président de l’Assemblée nationale, invitant par-là également, les députés à prendre des dispositions d’anticipation par rapport à la mauvaise campagne agricole, en venant en aide aux populations démunies.

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Lefaso.net