Monnaie unique de la CEDEAO, zone de libre échange en Afrique : Le satisfecit de l’Alliance Arc-en- ciel de la majorité présidentielle

81
Monnaie unique de la CEDEAO, zone de libre échange en Afrique : Le satisfecit de l’Alliance Arc-en- ciel de  la majorité présidentielle

Concitoyennes et concitoyens ; Militantes, militants et sympathisants des partis membres de l’Alliance ARC-EN-CIEL ;

Les chefs d’Etat de la CEDEAO ont adopté à Abuja au Nigeria, le 29 juin 2019 la monnaie unique de la CEDEAO nommée « ECO » . Cela est un acte de grande portée qui matérialise ici, l’unité dans la diversité, gage d’un décollage économique certain. L’ Alliance ARC-EN-CIEL regroupant vingt (20) partis politiques de la majorité présidentielle, félicite de façon générale, l’ensemble des chefs d’État qui ont porté haut les aspirations des peuples réduits à des éternels et simples consommateurs, et particulièrement, notre pionnier, le Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE, qui n’a cessé de dire haut ce que certains pensent bas.

En cette veille de 2020, l’année qui marquera la mise en œuvre effective de la monnaie unique ECO, les peuples des 15 pays membres et tout panafricain épris de paix et justice socioéconomique, se doivent d’accompagner, de soutenir, de défendre vaille que vaille, coute que coute nos chefs d’Etat et d’être le premier rempart pour une mise en route réelle de notre indépendance économique.

C’est dans cette optique que l’Alliance, ARC-EN-CIEl, se convainc que seule l’unité dans la diversité est la voie la plus indiquée pour dire non à une indépendance de façade. Pour ce faire, elle en appelle à la veille citoyenne afin de faire échec à toute tentative de recolonisation de nos Etats. Pour ceux qui doutent toujours de la capacité de l’organisation communautaire à traduire la volonté des peuples, longtemps soumis à l’esclavage économique, qui est de s’affranchir de la théorie du pillage, doivent se raviser sinon le train de l’histoire arrivera sans eux.

Les propos abracadabrants de la puissance coloniale et des pseudos économistes ne sont que des manœuvres pour toujours nous maintenir dans l’aliénation. Le contexte du Burkina étant particulier, vu la montée des actes terroristes, il convient que chaque burkinabè apporte son soutien sans faille à l’atteinte de cet objectif. Digne fils intègre, conséquent et cohérent dans sa vision sur l’Union monétaire, vous incarnez l’espoir du renouveau africain. Puisse Dieu, les mânes de nos ancêtres et la nation toute entière vous accompagner et soutenir dans cette noble et combien périlleuse mission.

Peuples des États parties, il est plus que urgent de soutenir les politiques d’intérêt général et défendre les richesses de l’Afrique. Réunis à Niamey, au Niger, les pays de l’Union africaine (UA) ont lancé officiellement, ce dimanche 7 juillet, la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlec). Alliance ARC-EN-CIEl réitère ses félicitations à l’ensemble des pays de l’UA et exhorte l’ensemble des chefs d’Etat de mettre tout en œuvre pour que cette initiative soit une réalité concrète sur le terrain.

Cela permettra de créer plus d’emplois, notamment pour les jeunes et les femmes et mettre fin au drame de la migration clandestine que nous connaissons aujourd’hui.

Pour concrétiser la Zlec et lancer l’indépendance économique réelle de l’Afrique, Alliance ARC-EN-CIEL propose à l’ensemble des pays de l’Union africaine et plus particulièrement aux chefs d’Etat, la création et le lancement au prochain sommet de l’Union, la monnaie commune africaine qui sera dénommée « UA »

La situation sécuritaire dans les pays du G5 Sahel interpelle tous et exige un engagement individuel et collectif auprès de nos Forces de Défenses et de Sécurité afin de lutter efficacement contre ces « ennemis de Dieu » qui ont pris des armes contre leurs compatriotes. Alliance ARC-EN-CIEL félicite et encourage nos FDS qui sont sur le terrain de combat de la nébuleuse jour et nuit.

Militantes, militants et sympathisants,

L’Alliance arc-en-ciel, ne saurait terminer son appréciation sur l’actualité, sans saluer l’initiative du Président du Faso et son gouvernement quant à la réinsertion sociale des militaires radiés et policiers révoqués suite à la mutinerie de 2011. En homme de paix et de conciliation, il a réaffirmé, sa ferme volonté, non seulement, de bâtir un Burkina prospère avec tous ses fils et filles, mais aussi de prouver que le processus de réconciliation nationale n’est pas un vain groupe de mots mais une réalité indéniable.

A son mérite, toute l’estime et la reconnaissance nationale lui échoit.

Par la même, l’Alliance vous réitère son soutien indéfectible pour relever les défis nombreux dans un climat difficile.

Que Dieu bénisse et protège le Burkina Faso !

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici