Mondial 2018 : Les Etalons n’iront finalement pas en Russie

87

Mondial 2018 : Les Etalons n’iront finalement pas en Russie

Finalement les Etalons n’iront pas en Russie. Les dieux du football en ont ainsi décidé. Malgré leur large victoire face au Cap-Vert (4-0), les poulains de Paulo Duarte n’ont pas obtenu leur ticket pour le Mondial 2018.

Pourtant le match était à enjeux. Même si beaucoup de supporters étaient déjà convaincus que les jeux étaient faits, la rencontre offrait encore des chances aux Etalons d’être de l’expédition 2018. Mais hélas !

Début en grande pompe

Au cours d’un match qu’ils ont dominé de bout en bout, le Onze national a montré de belles choses au public. Il a confirmé qu’il faisait partie des meilleurs du continent. Cohésion, solidarité dans le jeu, engagement, gestes techniques, les poulains du technicien portugais n’ont pas déçu le public qui a fait le déplacement du Stade du 4-Aout.

Quatre buts à zéro (4-0), c’est le score qui a sanctionné la rencontre. Les Etalons n’en avaient pas besoin de plus pour qu’en cas de nul dans le match qui opposait l’Afrique du Sud au Sénégal, ils aient plus de chance de se qualifier. Ce défi, les Etalons l’avaient à cœur. Au point que dès l’entame du match, ils n’ont pas caché leurs ambitions. A la 3e minute, Hassane Bandé, la nouvelle pépite burkinabè, servi dans la surface de réparation cap-verdienne manquait de peu d’ouvrir le score. Son ballon meurt cependant au-dessus de la barre transversale. Les occasions s’enchainent, mais les Etalons peinent à trouver le chemin des filets.

Préjuce Nakoulma, seul contre les Requins bleus

Préjuce Nakoulma, eh oui lui, dans le temps additionnel de la première partie, arrache la balle au très culoté portier cap-verdien qui tentait de le dribler. Les poteaux étant vides, il y envoie la balle dans même se poser de question. Les Etalons mènent désormais au score ; mais pas suffisant.

Du retour des vestiaires, le match reprend avec une domination nette de l’équipe burkinabè. Préjuce Nakoulma dans un grand soir reprend une balle de la tête et trompe le portier du Cap-Vert. 2-0, le Burkina a désormais une avance confortable. Mais toujours insuffisante pour la qualification. Ils élèvent encore plus le niveau des débats.

Mondial 2018 : Les Etalons n’iront finalement pas en RussiePaulo Duarte fait rentrer Aristide Bancé à la place d’Alain Traoré. Le choix est désormais clair : il faut marquer le plus de buts possibles. La stratégie s’avère payante. Bancé et Nakoulma, soutenus par Hassane Bandé et Bertrand Traoré, mènent la vie difficile à la défense adverse. Et Préjuce Nakoulma décide de faire le boulot tout seul. Profitant d’une frappe bien effectuée, il reprend encore la balle de la tête. Le portier adverse est à nouveau trompé. 3-0, le break est fait. Mais il manque le but de la qualification.

Banou, l’homme providentiel

Paulo Duarte sort Hassane Bandé et fait entrer Zakaria Sanogo. Le jeu est toujours offensif. Le virevoltant attaquant est partout sur le terrain : défense, milieu, attaque. Il écume tout le rectangle vert à la recherche de cette occasion assassine. Mais en vain. A quelque cinq minutes de la fin, Banou Diawara est placé sur orbite. Bertrand lui cède sa place. Le chanceux Banou n’a pas eu besoin de plus de temps pour marquer sa présence. Servi dans le dos de la défense, il imite son coéquipier Nakoulma. De la tête, il envoie la balle au fond des filets. La cage cap-verdienne est désormais violée quatre fois.

Plus rien ne peut sauver le Cap-Vert du naufrage sauf ce coup de sifflet final de l’arbitre. Le Cap-Vert est sévèrement corrigé. Mais on aurait voulu ce score face au Sénégal ou à l’Afrique du Sud. Malheureusement ces équipes ont su protéger leurs arrières. Les Etalons auront traqué la qualification jusqu’ à la dernière minute. Mais hélas ! Celle-ci leur a filé entre les doigts. Le Sénégal vainqueur de l’Afrique du Sud (2-1) à Dakar représentera l’Afrique au Mondial 2018. La nouvelle a jeté un silence au stade du 4 Aout. Le découragement se lisait sur les visages. Mais ce n’est que partie remise. Le Mondial 2022 sera peut-être la bonne pour les Etalons dont le rajeunissement de l’équipe se poursuit avec l’arrivée de nouveaux joueurs. Mais en attendant, les équipes africaines qualifiées pour Russie 2018 sont le Sénégal, le Nigeria, la Tunisie, le Maroc et l’Egypte.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Lefaso.net