Miss Burkina 2017 : la couronne pour la Princesse Poadiagué

389

Séverine Princesse Poadiagué, a été élue, miss Burkina 2017, le vendredi 11 août 2017, à Ouagadougou. Elle a ravi la couronne à 20 autres prétendantes venues de 11 régions du pays.

Sévérine Princesse Poadiagué a été désignée la plus «belle femme» du Burkina Faso pour l’année 2017. La finale de la compétition qui a vu son sacre, a eu lieu, le vendredi 11 août 2017, à Ouagadougou, devant un parterre d’invités, d’autorités gouvernementales et de spectateurs.
Agée de 21 ans, l’étudiante en 3e année de médecine, a su séduire le jury par sa beauté physique. L’éloquence de ses propos et le combat qu’elle a promis mener pour la protection de l’environnement et l’amélioration des conditions de vie de la femme, ont également reçu un écho favorable auprès des jurés.
Ainsi, sur les 21 prétendantes au titre de miss Burkina 2017, c’est à elle que la palme est revenue. Et pour avoir été couronnée miss Burkina 2017, Séverine Princesse Poadiagué a obtenu plus de 12 millions de F CFA dont 5 millions de F CFA mis en jeu par le Nouveau-Comité miss Burkina (N-COMIB) et plus de 7 millions de F CFA offerts par les sponsors. Ces derniers se sont aussi montrés généreux à l’endroit de la nouvelle reine de la beauté du Burkina Faso, en lui offrant de nombreux présents en nature.
Emue, la nouvelle miss Burkina a dit mesurer la charge qui pèse désormais sur elle. Qu’à cela ne tienne, elle a promis de travailler pour porter haut le flambeau du Burkina Faso et  valoriser la beauté physique et intellectuelle de la femme.
Les quatre dauphines ont elles aussi été récompensées par des prix en nature et en espèces. Selon le président du jury, par ailleurs directeur général du Marché des arts et du spectacle africain (MASA) de Côte d’Ivoire, Yacouba Konaté, la stature, la prestance, l’élégance et le « sens du glamour » de miss Poadiagué ont joué en sa faveur, même si ses concurrentes n’ont pas démérité.
Embouchant la même trompette, la marraine de la cérémonie, Chantal Diallo, le ministre en charge de la culture, Tahirou Barry, et son homologue de l’environnement, Nestor Batio Bassière, ont à l’unanimité, salué «la beauté et le niveau du jeu» livrés par les différentes finalistes du concours.
La finale du concours miss Burkina 2017 a été marquée par des prestations d’artistes locaux et internationaux qui ont égayé le public tout le long de la soirée. L’évènement renaît ainsi après une suspension de cinq ans.
Avant la tombée des rideaux de la présente édition, les organisateurs ont loué les efforts multiformes qui leur ont permis de relever le défi. Du reste, ils ont donné rendez-vous à tous les spectateurs, en 2018, pour la prochaine édition de miss Burkina.

Mamady ZANGO
[email protected]
Mouniratou TANKOANO
(Stagiaire)


Les récompenses des miss


Outre le montant de 12 millions de F CFA reçu, la miss Burkina 2017, Séverine Princesse Poadiagué, a reçu une moto d’une valeur de 900 000 F CFA, une bourse d’études d’une valeur de 1 million de F CFA, 1 an de consommation gratuite de beaufort, 1 Smartphone Galaxy S7 Edge plus 200 000 F CFA de crédit de consommation, 1 bon de soin de corps de 12 mois, 1 assurance d’une année, 1 abonnement tout canal d’une année, 1 tenue par mois durant 1 an offert par chacun des quatre stylistes de renom que sont PathéO, koro DK et Bazemsem’sé et François 1er.
La première dauphine, Anita Séogo, a reçu 5,5 millions de FCFA et une moto tandis que la deuxième, Jeannette Tougouma, a obtenu en plus de la moto, la somme de 3 millions de FCFA. Valérie Lankouandé qui a terminé troisième a obtenu 500 000 F CFA. Quant à la quatrième dauphine, Amina Ouédraogo, elle a obtenu également le prix du public, et cumulativement la somme de 800 000FCFA.

sidwaya.bf