Mise en œuvre des politiques publiques : Le CGD prend la mesure auprès des populations

74

Mise en œuvre des politiques publiques : Le CGD prend la mesure auprès des populations

Une cinquantaine d’enquêteurs ont été déployés à partir de ce lundi, 15 maisur toutel’étendue duterritoire national à partir des treize régions. Un échantillon d’environ 1 600 citoyens sont concernés par ce processus à travers desenquêtes,à la fois qualitatives (entretiens avec des personnes ressources) et quantitatives (questions à administrer à un échantillon statistiquement représentatif).Les enquêteurs vont écouter les populations, réceuillir leurs préoccupations, leurs attentes.

Mise en œuvre des politiques publiques : Le CGD prend la mesure auprès des populationsSelon le directeur exécutif du CGD, Dr Thomas Ouédraogo, les informations recueillies seront ensuite traitées pour faire l’objet d’un dialogue démocratique et, partant, permettre à l’autorité de pouvoir répondre aux différentes attentes des populations. « Indépendamment de vos a priori, idéologiques et autres, vous allez juste pour administrer de façon citoyenne, des questions de manière scientifique », s’est-il adressé aux ‘’missionnaires’’. De l’avis de Dr Thomas Ouédraogo, par cette mission auprès des gouvernés, les enquêteurs vont contribuer également à former une opinion citoyenne sur ces questions de gouvernance pour susciter plus d’intérêt pour la participation globale des populations.

Pour Dr Ouédraogo, ce travail, loin d’être une compilation d’opinions, est un processus de construction d’une dynamique de suivi et d’éveil de consciences par rapport aux différents programmes que les gouvernants donnent à leurs populations.« Vous êtes des émissaires, vous allez prêcher la démocratie à travers ce que vous allez avoir comme entretiens sur le terrain », galvanise-t-il, saluant d’ores et déjà l’engagement et la détermination des envoyésdont bon nombre ont participé à la surveillance des élections de novembre 2015 et de mai 2016 (dans le cadre de la CODEL : Convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections).

Mise en œuvre des politiques publiques : Le CGD prend la mesure auprès des populationsLe chargé du suivi-évaluation du CGD, Simon-Pierre Douamba, précise dans le même ordre d’idée queles questions à administrer portent sur le PNDES (Plan national de développement économique et social) et les engagements pris par le Président du Faso dans son programme présidentiel. « Nous aurons des questions sur ces différents points, pour évaluer la mise en œuvre actuelle et les sentiments des populations sur l’action du gouvernement », détaille-t-il.

Mise en œuvre des politiques publiques : Le CGD prend la mesure auprès des populationsPour son chargé de programme, Lucien Ouédraogo, cet accompagnement de Diakonia au CGD répond à la logique de renforcer les capacités des organisations de la société civile et faire en sorte qu’elles puissent mobiliser et faire un suivi citoyen des politiques publiques prioritaires. Il s’inscrit dans un programme allantde 2017 à 2020. Il est une suite du programme d’appui au processus électoral de l’organisation non-gouvernementale Diakonia. ‘’Nous avons reconduit les mêmes organisations qui sont actives sur les questions de démocratie, de suivi de politiques publiques prioritaires et ce sont elles qui vont aller sur le terrain, au contact des populations pour recueillir leurs préoccupations. Tout cela s’inscrit dans le cadre des engagements inscrits dans le projet de société du Président du Faso et du Plan national de développement économique et social (PNDES)’’, a soutenu Lucien Ouédraogo, ajoutant que le CGD se positionnedans cet élan comme un partenaire référentiel et préférentiel.C’est pourquoi, tout en rendant hommage à l’équipe du CGD dans le cadre de cette mission, M. Ouédraogoa prodigué des conseils aux enquêteurs pour un travail de qualité sur le terrain.

Selon le formateur, expert statisticien, Issoufou Nana, durant trois jours de formation, les enquêteursont entre autres parcourutous les outils de collecte.
Dans le souci également d’avoir des données fiables, les responsables ont fait appel à des traducteurs (durant la formation) pour traduire les outils en plusieurs langues locales.

Les informations recueillies seront traitées et les résultats feront l’objet d’un dialogue démocratique avant d’être postés sur la plateforme, Présimètre (http://www.presimetre.bf/), pour poursuivre le débat sur le suivi des politiques publiques que le CGD a engagé avec les autres partenaires de la société civile accompagnés par Diakonia.

[ Lire aussi : « Le Presimetre. bf » : Un ‘’ œil citoyen ‘’ sur la mise en œuvre des politiques publiques ! ]

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Lefaso.net