Ministère de l’Agriculture : Le 2e conseil d’administration examine et valide le programme d’activités de l’année 2018

77

Ministère de l’Agriculture : Le 2e conseil d’administration examine et valide le  programme d’activités de l’année 2018

« Quels modes de consommation et de production pour une transformation structurelle de l’agriculture burkinabè », c’est le thème retenu pour le deuxième et dernier CASEM de l’année 2017. Un CASEM qui a pour objectif global d’examiner et de valider la programmation des activités 2018. Et de façon spécifique, il s’agit de communiquer sur des actions innovantes des structures orientées vers la transformation du système de consommation et de formuler des recommandations pour des interventions efficaces.

Pour cela, le ministre en charge de l’agriculture, M. Jacob Ouédraogo, a indiqué que ce CASEM permettra de faire la promotion des activités concourant à l’accroissement de la productivité et de la production agricole du Burkina Faso. Une croissance qui selon lui, permettra aussi de voir dans quelle mesure, les produits burkinabè peuvent être diversifiés, transformés et mis à la consommation des populations. Dans cette vision, la mission dudit ministère « sera de booster la production agricole au cours de l’année 2018 puisse que la saison 2016-2017 n’a pas été à la hauteur des attentes ; au lieu de 5 800 000 tonnes attendues, c’est finalement 4 550 000 tonnes qui sont enregistrées comme résultat prévisionnel » a-t-il souligné.

Ministère de l’Agriculture : Le 2e conseil d’administration examine et valide le  programme d’activités de l’année 2018
Le ministre de l’agriculture et des aménagements hydrauliques, M. Jacob Ouédraogo explique les grandes lignes du dernier CASEM 2017

Face ce déficit, le gouvernement a pris plusieurs mesures pour résoudre un tant soit peu la crise alimentaire et nutritionnelle pour 2018, selon les explications du parrain. Ces mesures sont entre autres, l’engagement d’accompagner la production de saison sèche, la mise en disposition des intrants nécessaires à l’accroissement de la productivité, des semences améliorées, des engrais minéraux et organiques et ainsi que l’accompagnement en matière de conseil sur l’agriculture, a laissé entendre le ministre en charge de l’agriculture. Et pour terminer l’énumération de ces mesures prises, il a montré qu’il sera également question de la mise en disposition des matériels agricoles nécessaires avec le concours des partenaires techniques et financiers afin d’atteindre les objectifs fixés.

Yvette Zongo, Lefaso.net

Lefaso.net