Métiers de bouche : Bientôt un centre de formation au Burkina

23

C’est en tant que meilleur ouvrier du Burkina Faso en 2015, 3e champion en boulangerie et 1er en chocolaterie en Afrique, que André Bayala veut transmettre à la jeunesse son savoir-faire.

Le champion d’Afrique en chocolaterie, André Bayala, compte mettre son expérience au service de la jeunesse dans le domaine de la formation en métiers de bouche.

Il a procédé à la pose de la première pierre de son centre de formation en métiers de bouche à Gonsé dans la commune rurale de Saaba. Une infrastructure qui sera ouverte aux jeunes défavorisés pour l’apprentissage d’un métier pour une période courte. C’était ce vendredi 9 février 2018.

Une première au Burkina Faso, ce centre de formation aux métiers de bouche offre des modules dans la boulangerie, la pâtisserie,  la chocolaterie, la cuisine et la transformation des produits locaux.

Métiers de bouche : Bientôt un centre de formation au Burkina
André Bayala, promoteur du centre de formation

André Bayala, le promoteur a fait comprendre que c’est un centre de formation pour les apprenants et de perfectionnement en métiers de bouche qui s’ouvrira en 2019 et qui sera implanté sur une superficie d’un hectare.

Par ailleurs, il a précisé que l’infrastructure sera dotée de toutes les commodités à savoir, une installation énergétique en solaire, un laboratoire, une salle de cours, des bureaux, un logement pour le directeur, une boutique et des dortoirs pour les apprenants.

Concernant le financement de l’érection de ce projet soutenu par la Suisse, il a tenu à rappeler que ce sont les retombés de son prix du meilleur chocolatier d’Afrique. André Bayala a par ailleurs fait un stage d’un mois en Suisse après l’obtention de son prix.

Lire également :  » COUPE DU MONDE DE BOULANGERIE : LE BURKINA FASO QUALIFIÉ »

 « La Suisse est un pays de chocolat et voir André Bayala, développer ces métiers de bouche ici au Burkina Faso est un projet extrêmement enthousiasmant.  Il est venu faire un stage en Suisse et il a séduit l’ensemble de nos partenaires et de nos membres qui soutiennent son projet aujourd’hui », a mentionné le secrétaire général de l’association suisse de négoce de matière première et du transport maritime, Stéphane Graber.

Cette cérémonie de pose de la première pierre du centre de formation des métiers de bouche a été marquée par la présence d’un représentant du ministre de la culture, du Larlé Naaba, du Chef de Gonsé et des parlementaires suisses.

Jules César KABORE

lesaffairesbf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com