Médias : Le PNDES au cœur d’un Salon du 27 au 29 octobre à Koudougou

153

Dans la perspective de contribuer à l’édification des métiers liés à la presse et aux médias, l’équipe du journal « La Paix » de Koudougou a initié un Salon national de la presse et des médias (SNPM) depuis 2015. La troisième édition de ce salon se tiendra du 27 au 29 octobre 2017 dans la « Cité du cavalier rouge ». Le thème général retenu est « la contribution de la presse et des médias burkinabè dans la mise en œuvre du PNDES et la bonne gouvernance ».

Selon le Directeur de publication de « La Paix », Sébastien Ouédraogo, l’objectif général du Salon national de la presse et des médias (SNPM) est de créer un cadre de rencontre et d’échanges entre les hommes et femmes de médias et tous ceux travaillant pour accompagner la presse notamment les photographes, cameramen, techniciens, informaticiens, libraires, imprimeurs.

Le salon se tiendra en deux volets. Le premier volet concerne le forum des communicateurs animé par des professionnels dont l’Association des journalistes du Burkina (AJB), le Réseau d’initiative de journalistes (RIJ), le secrétariat permanent du PNDES.

Une foire de trois jours constitue le second volet du salon. Elle rassemblera tous les travailleurs (techniciens, informaticiens, libraires, imprimeurs) du domaine des médias à la Place de la Nation de Koudougou.

« La question du PNDES et de la bonne gouvernance sont d’actualité. Il y a beaucoup de débats autour de ces questions. Mais, l’objectif n’est pas d’échanger uniquement autour du thème général. Il ne s’agit pas pour nous de faire des débats. Au-delà des pensées de tout un chacun, il faut chercher à savoir comment se fera la mise en œuvre du PNDES. Pour nous, chacun doit apporter sa pierre angulaire à la construction de la Nation. Ce n’est pas de la politique. Cependant, la plupart des éventuels sponsors ne nous prennent pas au sérieux. Alors que nous voulons valoriser les médias au Burkina » (Sébastien Ouédraogo)

Selon Adeline Zongo, co-initiatrice, la troisième édition de ce salon national est présidée par le ministre de la communication, Remis Dandjinou, et parrainée par le Directeur de cabinet du Président du Faso, Seydou Zagré. Le salon se tient sous le thème « La contribution de la presse et des médias burkinabè dans la mise en œuvre du PNDES et la bonne gouvernance ».

A en croire le principal initiateur de ce salon, Sébastien Ouédraogo, le budget est estimé à près de 14 millions de F CFA. « Nous avons tapé à toutes les portes. Jusqu’à présent, nous n’avons pas de sponsor. Nous avons par contre des partenaires. A l’heure actuelle, on n’est même pas à la moitié du budget », a-t-il confié.

Pour rappel, la première édition dudit salon a eu lieu le 29 juillet 2015 sous le thème « Presse et médias burkinabè : Quelle contribution pour une transition politique pacifique et des élections apaisées ? ». Le deuxième salon s’est tenu le 5 décembre 2016 sous le thème « Presse et médias burkinabè : Quelle contribution à la lutte contre l’insécurité, la criminalité et le terrorisme ? ».

Noufou KINDO

Burkina 24

Burkina24.com