Match de gala des anciennes gloires : Des buts mais le spectacle a manqué

134

A la faveur de la 5e édition de la Nuit du football africain, le comité d’organisation a initié un match de gala entre les anciennes gloires africaines et celles du Burkina Faso. L’équipe burkinabè menée par des joueurs comme Mamadou Zongo dit Bébéto, Kassoum Ouédraogo dit Zico, Amadou Traoré dit le Rouquin s’est imposée 5 à 2.

Match de gala des anciennes gloires : Des buts mais le spectacle a manqué
Le public a pu découvrir des stars vues à l’écran ou qu’ils n’ont pas vu jouer

Belles retrouvailles entre les anciennes gloires du football africain au Stade du 4-Août de Ouagadougou à la faveur de la 5e édition de la Nuit du Football Africain (NFA). En prélude à cette soirée de récompense des acteurs du football africain d’hier et d’aujourd’hui, les anciennes gloires burkinabè et africaines ont tenu à offrir un match de gala au public sportif burkinabè.

Cette rencontre a permis de voir des figures qui ont marqué le football burkinabè comme Mamadou Zongo dit Bébéto, Amadou Traoré dit le Rouquin, Kassoum Ouédraogo dit Zico, Rahim Ouédraogo, Abdoulaye Traoré, Abdoulaye Cissé, Boureima Maïga, Madi Panandétiguiri, Madou Dossama soutenus aussi par des joueur sen activité comme Wilfried Sanou, Abdou Razack Traoré, entre autres.

Match de gala des anciennes gloires : Des buts mais le spectacle a manqué
Bertrand Traoré (Burkina) contre l’ancien ballon d’or africain Lackthar Belloumi de l’Algérie

Du côté africain, les Camerounais Pierre Womé, Joseph Antoine Bell, Raymond Kalla, les Sénégalais Kalilou Fadiga, Alioun Cissé, l’Algérien Lackhtar Belloumi, entre autres, souhaitaient montrer au public, ce qui a fait leur talent dans le passé. Mais, l’équipe burkinabè beaucoup plus jeune a confondu match de gala et match de compétition. Elle a mis beaucoup d’intensité dans le jeu, empêchant ainsi les démonstrations techniques.

Les Burkinabè inscrivent cinq buts grâce à  Mamadou Zongo, Bertrand Traoré, Rahim Ouédraogo, Madi Panandétiguiri, Firmin Sanou. Kalilou Fadiga et Djibril Mendefo sont les buteurs des invités.

Beaucoup d’intensité dans le jeu

L’intensité mise dans le jeu n’a pas permis de voir les dribbles chaloupées de Abdoulaye Traoré dit Ben Badi, les boulets de canon de Patrick M’Boma, les passes aveugles de Lackhar Belloumi ou les grandes envolées de Joseph Antoine Bell. L’arbitre Boukari Ouédraogo n’a également pas joué le jeu du match de gala, trop sérieux.

Malgré tout, le public s’est fait plaisir en voyant plusieurs générations de footballeurs africains s’affronter et montrer qu’ils avaient de bons restes.

Rigobert Song, victime d’une crise cardiaque il y a quelque temps, a fait une apparition remarquée. Dès sa descente d’avion, il a rejoint le Stade Municipal où se déroulait déjà le match. Song a reçu les ovations appuyées du public. Pour le promoteur de la compétition, Yves Sawadogo, ce match de gala a permis de faire de Ouagadougou, la capitale du football africain le temps d’un week-end.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Burkina24.com