Match amical U23 : Burkinabè et Marocains se quittent dos-à-dos (1-1)

85

Match amical U23 : Burkinabè et Marocains se quittent dos-à-dos (1-1)

Si les Etalons veulent aller loin, ils ont encore beaucoup à faire. Face à leurs homologues du Maroc, ils ont plus eu la baraka que dominer leur vis-à-vis.
Dès l’entame du match, les Burkinabè ont affiché une volonté de prendre leur revanche sur la formation royale qui les avait humiliés (2-0) lors du premier match. Ils étaient sur toutes les balles mais développaient un match très brouillon.

Surpris en première période

Les tacles étaient musclés et les fautes légions. Ce qui offrait les balles et la domination à l’adversaire. Profitant d’une faute à quelques encablures de la surface de réparation burkinabè, les joueurs marocains battent le portier et se donnent ainsi une longueur d’avance.

Le match reste ainsi sans saveur jusqu’à la pause. Du retour des vestiaires, les Etalons essaient de mieux organiser leur jeu. L’attaque se réveille et devient menaçante. Débordée, la défense marocaine est obligée de commettre une faute dans sa surface de réparation. Sans hésiter, le sifflet de Juste Ephrem Zio retentit. Il indique le point de penalty. Aboubacar Traoré se saisit du cuir et rend justice aux siens. La parité est maintenant rétablie.

Un partenariat en marche

L’entraineur visiteur jette sur l’aire de jeu deux attaquants très rapides. Les Burkinabè, prévenus, renforcent la défense. Si fait que les assauts marocains restent infructueux. Le coup de sifflet met fin à la rencontre.

Un but partout. Un score qui reflète une égalité entre ces deux formations qui préparent les éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) des moins de 23 ans et les jeux de la Francophonie. Ces matchs ont été obtenus dans le cadre du partenariat entre les fédérations burkinabè et marocaine de football. Dans ce cadre, l’équipe féminine de football du Royaume chérifien avait, au cours d’un séjour au Burkina, joué deux matchs amicaux contre les Etalons Dames.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Lefaso.net